Vendredi, lors du 1/8 de finale retour qui a vu le Real Madrid se faire sortir par Manchester City, Riyad Mahrez n’a pas été utilisé. Nombreux Algériens ont trouvé ce choix injustifié. Certains pensent même que l’entraîneur Guardiola a ignoré le Fennec et l’a lésé. Surtout en le privant d’une affiche aussi prestigieuse. Beaucoup estiment même qu’il n’est plus le deuxième choix, mais un troisième.
A tort au vu des statistiques. Analyse.

Il y a à peine 1 mois, Pep Guardiola s’était montré très élogieux envers le capitaine de l’équipe nationale en estimant que « Mahrez est un joueur fantastique. Il a une confiance en lui incroyable. Il crée toujours quelque chose de spécial.» Constat tout à fait fondé puisque malgré la rude concurrence à laquelle il a toujours été confronté, l’ancien sociétaire de Leicester City a toujours opté pour l’option de se battre et prouver sur la pelouse quand il a sa chance.
Malgré cela, le driver espagnol pense que le Vert a toujours une certaine marge de progression : « Nous sommes si fiers de l’avoir. Il nous aide toujours », a-t-il reconnu en espérant « le faire progresser encore.» Mais voilà qu’il y a 3 jours, le natif de Sarcelles a suivi l’ensemble du choc entre les « Citizens » et les « Merengue » depuis le banc.
Temps de jeu plus conséquent
Il faut remonter au 19 février 2020 et la victoire 2 buts à 0 des Mancuniens à Londres contre West Ham en Premier League pour trouver les dernières traces d’un duel dans lequel le milieu offensif de 29 ans n’a pas joué la moindre minute. Depuis, il a aligné 12 rencontres (677 minutes sur 1080 possibles) en championnat dont 7 titularisations. Et ce, malgré la forme étincelante de Phil Foden et la lutte âpre de la part de Bernardo Silva pour le poste.
Ce dernier est le véritable concurrent direct du Dz car Foden n’a pas tout à fait le même rôle que Mahrez qui joue sur le flanc. L’international anglais est plus utilisé dans l’axe du jeu ou sur le côté gauche de l’attaque de Man City. En compilant son temps de jeu du métronome d’El Khadra dans la PL, sa présence sur terrain est estimée à 1940 minutes contre 1339 lors de l’opus 2018-2019.
En Coupe de la Ligue anglaise, remportée par les siens, il a commencé 4 rencontres sur ses 5 apparitions pour un total de 351 minutes contre 397 à l’issue de l’édition précédente. Lors de la finale gagnée au détriment d’Aston Villa (2-1), il a été ménagé. Pour ce qui est de la Coupe nationale (FA Cup), l’aventure des poulains de Pep s’est arrêtée en demi-finale avec une défaite infligée par Arsenal (2-0). Celui qui a été transféré en provenance des « Foxes » pour 69 millions d’euros en été 2018 a pris part aux 5 tests dans cette épreuves (4 fois dans le onze de départ et une fois remplaçant). Celafait 286 minutes passées sur le pré contre 389 pour la défunte séquence dans laquelle, il faut le noter, les camarades de Raheem Sterling ont décroché le trophée.

Titulaire face à l’OL en C1 ?
In fine, pour ce qui est de la Ligue des Champions, le gaucher compte 6 apparitions sur les 8 empoignades que son team a disputées jusque-là. En phase de groupes, il a participé à 5 en débutant à chaque fois. Il a aussi disputé l’ensemble de la grande affiche des 1/8 de finale « aller » face au Real Madrid qu’il a remportée 2 buts à 1 avec ses compères. Dans ses 5 utilisations, son addition minutes s’élève à 538. C’est déjà 150 minutes de plus par rapport à l’exercice passé où il avait joué 388 minutes sachant que la formation anglaise avait été sortie en quarts de finale.
Ainsi, penser que Mahrez soit en perte de vitesse ou que sa courbe soit descendante aux yeux de son coach reste une lecture infondée. Par rapport à la saison 2018-2019, il compte 5 apparitions de plus (49 contre 44) et un différentiel positif de 602 minutes (3115 cette exercice contre 2513 l’an dernier), c’est pour dire qu’il a réussi à progresser et avoir beaucoup plus d’importance au sein du groupe.
Cela se voit sur le plan numérique et la rentabilité. Le bilan est de 13 buts et autant de passes décisives toutes compétitions réunies contre 12 pions et le même nombre d’offrandes pour sa première année. Un rendu non-négligeable. En tout cas, le vice-champion d’Angleterre jouera l’Olympique lyonnais le 15 du mois en cours dans le « Final 8 » de la C1 qui se tiendra à Lisbonne (Portugal) et Mahrez pourrait commencer d’emblée. De quoi balayer la suspicion de ceux qui avancent le complot à chaque fois que le Champion d’Afrique ne foule pas le rectangle vert. n