Par Mohamed Touileb
Le Mali a dominé la Tunisie (0-1) hier au stade omnisport de Limbe. C’était au terme d’un match où l’arbitre, pourtant expérimenté, Janny Sikazwe a vu la fin de la partie complètement lui échapper. Sous la forte chaleur (34 degrés) de 14h à Limbe, les Tunisiens et les Maliens ont livré un match dans lequel ils ont essayé de mettre de l’impact malgré les conditions climatiques compliquées. On n’aura pas vu de buts lors de la première période avec un score nul et vierge.
Sikazwe perd la notion du temps
Mais dès le début de la seconde mi-temps, les Aigles du Mali ont obtenu un penalty. Ibrahima Koné (48’) se charge de transformer la sentence. C’était son 6e but en autant de sélections. La Tunisie essayera de revenir dans la partie. L’occasion de niveler la marque était là à la 77e minute. Après consultation de l’assistance vidéo, les Aigles de Carthage se voient accorder un penalty.
Wahbi Khazri, qui l’a provoqué, le frappe mais ne parvient pas à battre le portier Ibrahim Mounkoro parti du bon côté. Le score ne changera pas et les camarades d’Amadou Haidara prennent trois précieux points dans une confusion totale. En effet, l’arbitre de la partie, Janny Sikazwe, a vu la fin du match lui échapper complètement. Le referee zambien, qui honore pourtant sa 5e CAN, a commencé par siffler la fin des débats alors qu’on jouait la 85e minute. La rencontre reprend logiquement.
Les Tunisiens boycottent
Toutefois, le directeur du jeu renverra tout le monde aux vestiaires au bout de 89 min et 47 secondes de jeu. On n’était pas même allés au bout du temps réglementaire. Si cette CAN est clairement radine en termes de réalisations (7 matchs sur les 10 soldés par un succès 1-0), elle vient de nous offrir le premier moment complètement rocambolesque!
Surtout que la partie allait repartir avec le 4e arbitre au sifflet. Mais, contre toute attente, les Tunisiens ont décidé de ne pas se présenter sur la pelouse. De ce fait, le scénario était on ne peut plus folklorique. Cette séquence est une mauvaise image pour le football africain qui ne peut pas prétendre soigner sa réputation après cette fin de match en queue de poisson.