Les matchs d’aujourd’hui concernent les groupes « C » et « D » où, pour le moment, seul le Pérou (Groupe C) est éliminé alors que la France, dans la même poule, est déjà qualifiée tout comme la Croatie dans le groupe « D ». Ainsi, dans le quartet des Croates, cette dernière journée sera déterminante pour les trois sélections : l’Islande, l’Argentine et le Nigeria qui se disputeront le dernier billet.

Indiscutablement, le choc de ce groupe oppose le représentant africain, le Nigeria, au représentant de l’Amérique du Sud, l’Argentine. En quatre confrontations en phase finale de Coupe du monde contre l’Argentine, le Nigéria a perdu en autant de fois. 2-1 en 1994 aux Etats-Unis, 1-0 en 2002 en Corée, 1-0 en 2010 en Afrique du Sud et 3-2 en 2014 au Brésil. Pour sa 6e participation à la compétition, le Nigéria devra vaincre le signe… «argentin» pour se qualifier et espérer mieux faire que les huitièmes de finale de 1994, 1998 (France) et 2014.
Cependant, le Nigeria possède en Gabriel Okechukwu (22 ans), Alex Iwobi (22 ans) évoluant à Arsenal et Victor Moses (27ans) sociétaire de Chelsea, soutenus par l’inusable capitaine John Obi Mikel (31 ans), des atouts offensifs pour rivaliser avec leurs adversaires.

Ciel obscur sur l’Albiceleste
L’Argentine a très mal débuté son Mondial avec une défaite humiliante face à la Croatie (3-0) et un simple nul face à l’Islande. Ce qui veut dire que l’équipe de Messi aura une forte pression à gérer par rapport aux Nigerians qui restent sur une belle victoire sur cette même équipe islandaise. Le Nigeria et son joueur Ahmed Musa, auteur d’un doublé contre les Islandais, a réalisé une très bonne prestation face à l’Islande et entrera donc aujourd’hui sur la pelouse pour confirmer sa deuxième place.
Ce résultat relance tout dans ce groupe D, d’où sortira par ailleurs le futur rival de l’équipe de France en huitièmes, puisque si la Croatie est déjà qualifiée, les trois autres équipes que sont l’Argentine, le Nigeria et l’Islande, peuvent encore se qualifier. Et en Argentine, on recommence à y croire en dépit des critiques qu’ont subi les joueurs et surtout leur sélectionneur Jorge Sampaoli. Ironie du sort, c’est la victoire du Nigéria contre l’Islande qui a permis à l’Argentine d’avoir plus d’espoir pour se qualifier aux huitièmes de finale. Or, paradoxalement, c’est justement contre le Nigeria que se jouera cette qualification !

Pas de destin entre les pieds
Pour que l’Argentine de Messi se qualifie, il faut d’abord que les joueurs de Sampaoli gagnent face au Nigeria, et, ensuite, espérer un nul ou une défaite de l’Islande face à la Croatie. En cas de victoire de l’Islande, l’Argentine devra gagner par un but de plus que les Islandais pour cause de goal average. En cas d’égalité absolue, cela se jouera au fair-play et l’Argentine serait mal embarquée, avec 3 cartons jaunes contre 0 pour l’Islande.
Mais les représentants africains joueront sans pression pour confirmer leur victoire face à l’Islande et composter leur billet pour les huitièmes de finale puisqu’un match nul pourrait d’ailleurs leur suffire si les Croates ne s’inclinent pas lors de ce dernier match !
Enfin et pour le deuxième match de ce groupe, les Croates, déjà qualifiés n’auront plus rien à perdre face à une sélection d’Islande qui sera condamnée à gagner ce match pour assurer éventuellement une qualification au prochain tour.

La France et le Danemark pour un nul !

Dans la poule D, la France qui est déjà qualifiée n’a plus besoin que d’un nul face au Danemark, aujourd’hui, pour assurer la première place. Or, il se trouve qu’un résultat nul satisferait également les Danois car il leur permettrait d’assurer leur qualification. Mais en cas de victoire du Danemark les coéquipiers de Christian Eriksen termineront premier du groupe.
Et si c’est la France qui gagne, les Danois pourraient être bien menacés par les Australiens, qui pourraient encore se qualifier en cas de victoire face au Pérou !
En effet, si la France bat le Danemark, l’Australie peut tout à fait terminer en 2e position et coiffer la sélection danoise sur le poteau. Tout se jouerait à la différence de buts générale et, les deux matchs ayant lieu en même temps, nul doute que les Australiens seront tenus en temps et en heure de l’évolution du score de l’autre côté ! Et c’est tout l’enjeu des derniers matchs de cette poule D où le Pérou est d’ores et déjà éliminé.
Pour résumer, ce France-Danemark aura pour enjeu la qualification et la première place. Et il se trouve qu’un match nul arrangerait les deux sélections, sans parler d’arrangement. En d’autres termes, on pourrait bien assister à un match assez fermé avec, peut-être peu de buts…