Les quatre matchs au programme d’aujourd’hui détermineront l’ordre des premiers matchs des huitièmes de finale opposant les deux qualifiés du groupe «A» à leurs homologues du groupe B. Si pour le groupe «A» les deux qualifiés sont déjà connus, à savoir la Russie et l’Uruguay, dans le groupe «B», les deux premières places se disputeront entre l’Espagne, le Portugal et… l’Iran. Le Maroc est, pour sa part, déjà éliminé et il ne lui reste qu’à jouer son dernier match face à l’Espagne pour tenter de sortir avec les honneurs de ce Mondial.

Dans le groupe «B», Cristiano Ronaldo a montré toutes les facettes de son talent de «buteur» en ce début du Mondial russe. Avec quatre réalisations en deux matches, le crack du Real Madrid, auteur du 85e but de sa carrière international, était devenu, contre le Maroc, le meilleur buteur européen en sélection. Le précédent détenteur du record était Ferenc Puskas, auteur de 84 buts avec la Hongrie entre 1945 et 1956.
Et là, il pourrait bien l’améliorer aujourd’hui face à un de ses concurrents directs. La sélection iranienne en l’occurrence. A la veille de cette dernière journée des poules, un seul point sépare les deux premiers, l’Espagne et le Portugal de l’Iran. En d’autres termes, ce sont deux tickets qui seront joués entre ces trois sélections.
L’Iran trouble-fête ?
Pour CR7 «les attentes, c’est de continuer à s’améliorer, on est ici, on va voir, le mieux est d’y aller match après match jusqu’à la qualification», a-t-il commenté après la dernière victoire contre le Maroc. Mais attention, en face, l’Iran d’un autre ancien du Real Madrid, Carlos Queiroz, n’est pas là pour de la simple figuration. Le «Portugais», sélectionneur de l’Iran dont l’équipe a remporté le premier match 1-0 contre le Maroc, avait échoué face à l’Espagne et entend sûrement profiter du match d’aujourd’hui pour rentrer dans l’histoire du mondial. Car battre le Portugal d’aujourd’hui avec son «buteur» Ronaldo serait une véritable «surprise historique» !
Les Espagnols, eux, se sont bien rassurés sur le plan psychologique avec leur excellente prestation face au Portugal, surtout après le limogeage de leur sélectionneur Julen Lopetegui. «Nous sommes plus forts dans l’adversité», a fait remarquer le Madrilène Isco, très bon contre les Portugais (3-3). «Il y a eu un contretemps mais l’équipe est allée de l’avant en restant unie.»
Plus que jamais favorite au vu des piètres performances des «Lions de l’Atlas», l’Espagne doit désormais engranger les trois points face au Maroc qui, veut aussi tenter une «retentissante surprise» face à l’Espagne de Sergio Ramos et ses compatriotes.
En tous les cas, pour résumer la situation actuelle du groupe «B» serré, l’Espagne et le Portugal sont en position favorable pour se qualifier. L’Iran n’a pas abandonné ses espoirs alors que le Maroc est déjà éliminé.
Groupe «A» : Russie-Uruguay pour la première place du groupe
Dans le groupe «A», les jeux sont faits et c’est officiellement la Russie et l’Uruguay qui sont qualifiés aux huitièmes de finales alors que l’Egypte et l’Arabie saoudite, sont éliminés. Les deux matchs d’aujourd’hui opposeront donc les «qualifiés» d’une part et les deux «éliminés» d’autre part. L’enjeu du match opposant le pays organisateur de cette compétition, la Russie, aux sud-américains l’Uruguay (15h00) est tout simplement la première place du groupe. Ainsi pour les Russes être en huitièmes de finale est déjà une «réussite» à côté de celle de la très bonne organisation de ce Mondial. C’est la joie dans le pays hôte d’autant que la sélection russe n’a gagné aucun match cette année 2018 avant son Mondial ! Pour terminer première de son groupe, la Russie doit soit gagner cet après-midi, soit, faire match nul contre la «Celeste». Quant à Luis Suarez et ses compatriotes uruguayens, seule, une victoire contre les Russes leur permettrait de terminer premiers de la poule.
Probables chocs en huitièmes
Mais, là, il faut juste préciser que pour les huitièmes de finales, Russes et Uruguayens se doivent de se préparer à une probable élimination dans la mesure où leurs prochains adversaires seront, fort probablement, le Portugal ou l’Espagne. En effet, les qualifiés du groupe «A» seront opposés en huitièmes de finale aux qualifiés du groupe B, dans lequel le Maroc est éliminé. L’Espagne, le Portugal et l’Iran peuvent encore rejoindre le deuxième tour. Et là, la première place de groupe B se jouera donc sans doute, comme prévu, entre les deux ibériques, à distance lors de la dernière journée.
Quant au second match, qui se jouera à la même heure, entre les deux pays arabes, l’Egypte et l’Arabie Saoudite, il serait celui de la «consolation» ou pour être plus clair : celui de terminer sur une bonne note ce Mondial où les deux sélections sont déjà éliminées.

Programme d’aujourd’hui :
Groupe A :
Arabie Saoudite – Egypte à 15h à Volgograd
Uruguay – Russie à 15h à Samara
Groupe B :
Espagne – Maroc à 19h à Kaliningrad
Iran – Portugal à 19h à Saransk