Par Sihem Bounabi
La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a été lancée hier à travers le pays. 2,5 millions de doses ont été mises à disposition au niveau des établissements hospitaliers, des centres de santé de proximité et des officines privées. Lors d’une conférence de presse, hier, au ministère de la Santé, le Directeur général de la prévention et de la promotion de la santé, Dr. Djamel Fourar a insisté sur l’importance de la vaccination antigrippale, notamment pour les personnes vulnérables.
La catégorie prioritaire pour la vaccination antigrippale sont les personnes âgées, les malades chroniques et les femmes enceintes. Dr Djamel Fourar a également alerté sur le fait que «la grippe saisonnière pourrait être plus grave cette année par rapport aux années précédentes de par son taux de prévalence et l’expérience de certains pays actuellement en hiver, à l’instar de l’Australie et de l’Island». Soulignant l’«impératif de vacciner le plus grand nombre possible de citoyens, d’autant que le vaccin est disponible et a été distribué aux établissements hospitaliers, aux centres de santé de proximité et aux officines privées». Ceci, après l’acquisition de 2,5 millions de doses par l’Institut Pasteur.
Pour sa part, le Directeur général de l’Institut Pasteur, Pr Faouzi Derar, a précisé que, selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le vaccin pour cette saison est composé de quatre souches virales et est de nature à assurer une meilleure protection et une plus grande couverture au niveau national. Le DG de l’IPA a en outre souligné l’importance de sensibiliser le personnel du secteur de la santé à l’importance de la vaccination pour éviter la transmission du virus aux malades, soulignant que la vaccination du personnel de la santé «prévient le risque de contamination en milieu hospitalier de 35%». Il a également affirmé que le vaccin «réduit le risque de contamination de 75 à 90%, le système immunitaire du vacciné étant renforcé 10 jours après l’injection».
La campagne de vaccination s’étalera jusqu’au mois de mars 2023 et ciblera les personnes âgées, les femmes enceintes et les malades chroniques en priorité. Il est à noter que les spécialistes de santé préconisent d’étendre la vaccination aux personnels qui travaillent dans les collectivités, comme les services de sécurité et la Protection civile afin de ne pas impacter le fonctionnement de ces services d’utilité publique.
La grippe est une maladie respiratoire qui peut être grave chez certains sujets sains, mais surtout chez les catégories à risques qui, en développant les formes compliquées, peut les mener à l’hospitalisation, à la réanimation et même au décès. Les spécialistes mettent ainsi en relief le fait que chaque année des décès sont enregistrés à cause de la contamination au virus de la grippe d’où l’importance de se faire vacciner. <