Le coup d’envoi de la campagne nationale de vaccination des personnes âgées contre la grippe saisonnière a été donné, dimanche, depuis le Foyer pour personnes âgées (FPA) de Dely Brahim à Alger, sous la supervision des ministères de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, et de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. S’exprimant à cette occasion, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou a mis en avant les efforts déployés par son secteur pour garantir une prise en charge optimale des catégories vulnérables, notamment celle des personnes âgées. Elle a assuré, par là même, de l’existence d’une volonté politique pour apporter l’assistance nécessaire à cette catégorie, particulièrement en cette conjoncture sanitaire difficile, marquée par la propagation de la Covid-19 et de la grippe saisonnière dont le vaccin doit être assuré en vue de parer à ses complications. Se félicitant également des démarches entreprises ,à ce jour, par le secteur dans le contexte de la crise sanitaire que connaît le pays à l’instar de tous les pays du monde, notamment la « bonne » prise en charge assurée au niveau des centres et établissements relevant du ministère, Mme Krikou a appelé, toutefois, à faire de preuve de vigilance et de prudence constantes, en vue de juguler la progression de l’épidémie. De même qu’elle a loué les efforts consentis par le corps médical et la société civile dans l’objectif de préserver la santé du citoyen, à travers sa sensibilisation au respect des gestes barrières et mesures préventives contre la propagation de l’épidémie de la Covid-19. S’agissant de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, la ministre a affirmé qu’elle sera généralisée à l’ensemble des régions du pays, notamment les zones d’ombre. Abondant dans le même sens, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a affirmé, lui aussi, que cette campagne nationale sera généralisée aux quatre coins du pays. Elle ciblera, dans un premier temps, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques ainsi que les habitants des zones d’ombre et reculées, a expliqué Pr. Benbouzid qui a assuré de la disponibilité du vaccin. Le vaccin sera « fourni et acquis en cas de pénurie afin de protéger la santé des citoyens », a-t-il ajouté. Ce vaccin assure, selon le ministre, une protection contre la grippe à hauteur de 60%. Dans le cas où la personne vaccinée est infectée, l’effet de la maladie sera bénin, n’affectant pas sa santé. Le 03 novembre, une campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière avait été lancée et se poursuivra tout au long de la période automne-hiver. Dans ce sillage, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a affirmé la disponibilité du vaccin au niveau des établissements de santé publique (ESP) et des pharmacies d’officines, rappelant qu’à chaque automne, des milliers de personnes en Algérie sont infectées par la grippe saisonnière et que la vaccination reste « la solution la plus efficace » pour en prévenir les complications. 

 Djerad réitère l’attachement du Gouvernement à préserver et à protéger la santé du citoyen
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a réitéré, dimanche, la solidarité et l’attachement constant du Gouvernement à préserver et à protéger la santé du citoyen, et ce en concomitance avec le lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière en faveur des personnes âgées et des malades chroniques. Dans un post sur son compte Twitter, le Premier ministre a écrit: « après l’écho positif de la campagne nationale de reboisement « Qu’il le plante (l’arbre) » dans toutes les wilayas du pays, le Gouvernement et les autorités locales ont lancé la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière en faveur des personnes âgées et des malades chroniques…une initiative à travers laquelle nous réaffirmons notre solidarité et attachement constant à préserver et protéger la santé du citoyen ».