La direction de la Santé et de la population de la wilaya d’Alger (DSP) a consacré un quota supplémentaire de 3.000 doses de vaccin antigrippal pour la saison 2019/2020 qui a été distribué aux établissements publics de santé de proximité (EPSP) de la capitale, a-t-on appris mercredi du chef du service de la prévention auprès de cette direction. Dans une déclaration à l’APS, Dr Aït Touares Boujemâa a fait savoir que ce quota s’ajoute aux 65.309 doses consacrées à la wilaya d’Alger dans une première étape dans le cadre de la campagne de vaccination nationale contre la grippe saisonnière lancée le 10 novembre 2019, indiquant que le nouveau quota de vaccins a été entamé il y a quelques jours au niveau des EPSP. La campagne de vaccination gratuite qui s’étalera jusqu’au 15 mars prochain a ciblé les personnes exposées aux complications suite à la contraction du virus de la grippe saisonnière, particulièrement la catégorie des personnes âgées de 65 ans et plus et les personnes souffrant de maladies chroniques, à l’instar des maladies cardiaques, des pathologies pulmonaires chroniques, du diabète, de l’obésité, des affections rénales outre les femmes enceintes et le staff paramédical, a-t-il précisé. Soulignant que la vaccination demeure le moyen le plus efficace pour prévenir la grippe saisonnière et ses complications, il a fait savoir que le vaccin est gratuit dans les salles de soins et les EPSP et est remboursé par l’assurance sociale pour les malades chroniques et les personnes âgées, recommandant la vigilance pour éviter la contamination, en veillant sur l’hygiène et en assurant l’aération du domicile. Les vaccins contre la grippe saisonnière sont «disponibles» et aucune «pénurie» n’a été enregistrée, a-t-il ajouté, faisant savoir que les différents EPSP d’Alger ont bénéficié de ces vaccins en vue de satisfaire les besoins des citoyens. Depuis le lancement de la campagne de vaccination à Alger aucun cas de décès ni de complications médicales n’a été enregistré, a assuré le même responsable. La direction de la Santé a donné une instruction aux différents EPSP et l’ensemble des structures de santé de réserver des lits à d’éventuels cas de complications de la grippe saisonnière en vue de prévenir le risque de la contagion. Cette instruction stipule également l’impératif pour les médecins, des secteurs public et privé, de déclarer les éventuels cas de grippe saisonnière. Plus de 60.320 personnes ont été vaccinées contre la grippe saisonnière à Alger depuis le lancement de la campagne de vaccination contre cette maladie, soit plus de 92,43 %
de la catégorie ciblée, a avancé Dr Aït Touares. (APS)