Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a annoncé, hier dimanche dans un communiqué, la mise à disposition de plus de 20 millions de doses de vaccin contre l’influenza aviaire (grippe aviaire).
«Les services vétérinaires relevant du ministère chargé de l’agriculture et du développement rural ont pris toutes les dispositions sanitaires pour protéger le cheptel avicole. Ainsi, plus de 20 millions de doses de vaccin contre l’influenza aviaire (grippe aviaire) sont disponibles», est-il indiqué dans ce communiqué qui vise à rassurer l’ensemble des opérateurs dans la filière production œufs et de viandes blanches.
Le ministère a rappelé, toutefois, que «la vaccination contre l’influenza aviaire n’est qu’un complément qui ne peut se substituer aux règles d’hygiène et de bonne conduite des élevages (vaccination contre les autres maladies : Marek, Newcastle), ainsi que toutes les mesures de protection du cheptel avicole». Samedi, le ministre de l’Agriculture, M. Henni, a indiqué que la grippe aviaire n’a eu aucun effet dans le pays, et seuls deux foyers ont été découverts au niveau national et ont été complètement éradiqués.
Les analyses faites avec des techniques «développées» par la Direction générale des forêts et le laboratoire national relevant des services vétérinaires du ministère ont montré que cette épidémie a était «définitivement» maîtrisée, avait précisé le ministre dans une déclaration en marge du 48e anniversaire de la création de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA).
En outre, avait-il ajouté, le vaccin contre la grippe aviaire est disponible en Algérie depuis 15 jours, et l’opération de vaccination a été lancée après l’importation d’une quantité de vaccins, en prévision de toute infection.