Verstappen mate hamilton !
Parti de la pole position, Max Verstappen (Red Bull) a survolé son épreuve nationale, hier à Zandvoort. Vainqueur devant Lewis Hamilton (Mercedes), il reprend à son rival la première place au championnat pour trois points. Valtteri Bottas (Mercedes) troisième, Pierre Gasly (AlphaTauri) est resté au pied du podium.
Une explosion de joie colorée ! La terre a tremblé aux Pays-Bas, hier après-midi, lorsque Max Verstappen a remporté le Grand Prix national, absent du calendrier de la F1 depuis 36 ans. Les fumées orange n’ont pas tardé à envahir le tracé de Zandvoort pour célébrer le héros local, auteur d’une course maîtrisée de bout en bout. Le dernier vainqueur en date était Niki Lauda, triple champion du monde. Le pilote néerlandais, qui a maîtrisé Lewis Hamilton (Mercedes), ambitionne, lui, de conquérir son premier titre mondial en fin d’année. Et avec ce succès, il a repris la tête des commandes pour trois petits points sur son rival britannique.
Célébré chez lui
Le houblon va continuer de couler à flots aux Pays-Bas. Et les Néerlandais de célébrer Max Verstappen, leur champion. Pas du monde, du moins pas encore, le lion de Red Bull étant toujours au coude à coude avec Lewis Hamilton (Mercedes) à 9 manches du terme. Mais le Hollandais volant a encore étalé toute sa classe sur la piste de Zandvoort, en tenant bon, seul contre Mercedes, pour signer sa 17e victoire, la septième de sa saison. Il était déjà adoré par son peuple, le voilà désormais prophète en son pays, premier vainqueur néerlandais en F1 sur ce circuit construit au bord de la mer du Nord.
Antre où il fit mordre la poussière à Hamilton et son écurie, leur barrant stratégiquement la route par deux fois. Les tentatives d’undercut des Flèches noires, aux 20e et 39e tours, sont tombées à l’eau, parfaitement couvertes par le nouveau leader du championnat du monde. Et même Valtteri Bottas (Mercedes) s’est mis à jouer contre son septuple champion du monde de coéquipier, en lui subtilisant le point du meilleur tour à deux boucles de la fin, contraignant Hamilton à un ultime arrêt en urgence et à un tour couvert à toute vitesse pour récupérer cette unité si importante au classement.
224,5 Points
au compteur
Le Finlandais, troisième, n’a pas été d’une grande utilité pour contrecarrer les plans de Red Bull, bien esseulé en tête après le départ depuis la voie des stands de son deuxième pilote Sergio Pérez, encore étincelant (P8). Bottas a certes ralenti le Néerlandais quelques tours, mais ce ne fut pas suffisant pour empêcher le sacre du roi Verstappen, qui a passé la barre des 1 000 tours en tête devant son public. Les trois hommes de tête n’ont connu aucune concurrence à Zandvoort, Pierre Gasly (Alpha Tauri) terminant à un tour, à la quatrième place malgré la pression des Ferrari. Comme le Français, Charles Leclerc a conservé sa position de départ (P5), mais a vu Fernando Alonso (Alpine) – dont le très bon envol a surpris deux pilotes – le séparer de son coéquipier Carlos Sainz, septième. Esteban Ocon (Alpine), lui, a ramené deux nouvelles unités à l’écurie d’Enstone, devant les McLaren de Lando Norris et de Daniel Ricciardo.
Avec 224,5 points, Verstappen reprend les commandes du championnat pour la première fois depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne et son accrochage avec Hamilton (221,5) dès le premier tour. L’écart est également serré au classement des constructeurs entre Mercedes, 344,5 unités, et Red Bull, 332,5. Un nouveau chapitre de cette bataille s’écrira la semaine prochaine dans le temple de la vitesse, à Monza. Où le orange devrait laisser place au rouge… n