Le Gouvernement a tenu ce 4 janvier sa réunion hebdomadaire. Au menu, quatre dossiers.

Reporters publie l’intégralité du communiqué diffusé par le Gouvernement à l’issue de la réunion.

Dans le domaine de la justice :

Le Gouvernement a examiné un avant-projet de loi modifiant et complétant la loi n°04-18 du 25 décembre 2004 relative à la prévention et à la répression de l’usage et du trafic illicites de stupéfiants et de substances psychotropes, présenté par le ministre de la justice, garde des sceaux.

Ce projet de texte a pour objectif de consolider la stratégie nationale en la matière, de renforcer les mesures curatives ainsi que la protection et la prise en charge des victimes, notamment en instaurant une protection particulière des pharmaciens et de durcir davantage les sanctions pénales applicables aux auteurs des infractions liées au trafic de stupéfiants et de substances psychotropes.

En ce qui concerne les préparatifs pour le mois sacré de Ramadhan 2023 :

Le Gouvernement a entendu une communication conjointe des ministres en charge du commerce, de l’intérieur, de l’énergie, de la solidarité nationale, de l’agriculture, de l’hydraulique, de la pêche et de la poste sur les préparatifs pour le mois sacré de Ramadhan.

L’exposé a mis en exergue les mesures prises et les dispositifs mis en place pour, notamment :

1- assurer une disponibilité des produits alimentaires et agricoles à des prix raisonnables et l’approvisionnement régulier du marché ;

2- adapter l’organisation et le contrôle des marchés dans le but de répondre à la demande et aux besoins des citoyens durant ce mois sacré et de renforcer la lutte contre la spéculation ;

3- veiller à la continuité et la qualité des services fournis par les offices publics vitaux au profit des citoyens à travers toutes les régions du pays, particulièrement en ce qui concerne l’alimentation en eau potable, l’énergie…etc.

Dans le domaine de l’énergie: 

Le ministre de l’énergie et des mines a présenté une communication portant sur la mise en place d’une stratégie du mix énergétique. 

Dans ce cadre et en vue de s’adapter aux mutations que connait la scène énergétique mondiale ainsi qu’aux bouleversements déjà opérés ou attendus tant en matière de demande que d’offre d’énergie d’une part, et de garantir une sécurité et une transition énergétiques répondant aux exigences du développement économique, d’autre part, l’État a engagé une réflexion approfondie sur les vecteurs de l’introduction du mix énergétique dans le système énergétique national.

Cette démarche vise à contribuer à la diversification énergétique du pays, à préserver les ressources conventionnelles non renouvelables et à permettre à l’Algérie d’accéder aux technologies avancées pour assurer la sécurité énergétique du pays à long terme.

Enfin, dans le domaine de l’agriculture:

Les ministres de l’industrie, de l’agriculture et du développement rural et du commerce et de la promotion des exportations ont présenté deux communications communes sur : (i) –les résultats du recensement de la production céréalière et des légumes secs, (ii)- les résultats du recensement des capacités de stockage des produits alimentaires. 

A cet effet, il a été passé en revue un point de situation sur la clôture de la campagne moisson-battage 2021-2022, la production des légumes secs ainsi que les capacités de stockage des produits alimentaires.

L’évaluation de ces opérations vise à disposer d’une cartographie des capacités de production nationale et de stockage des produits alimentaires s’inscrivant dans le cadre de la stratégie de développement des filières agricoles stratégiques.

Cet évaluation permet ainsi de s’assurer des résultats réalisés en matière de mise en œuvre des actions et programmes dédiés au renforcement des bases de la sécurité alimentaire notamment pour ce qui a trait à l’extension des superficies agricoles et à l’amélioration des rendements pour consolider l’approvisionnement régulier du marché national en produits alimentaires de large consommation et réduire les importations.