M. Salah Goudjil a été plébiscité jeudi pour un nouveau mandat à la tête du Conseil de la nation lors d’une séance plénière présidée par le membre le plus âgé, assisté des deux plus jeunes membres du Conseil.

M. Goudjil, désigné par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au titre du tiers présidentiel, a été plébiscité président de la Chambre haute du Parlement pour un nouveau mandat de trois (3) ans (2022-2024).

Auparavant, les nouveaux membres du Conseil de la nation ont été installés. Cette installation fait suite aux élections du renouvellement partiel du Conseil de la nation et à la désignation des membres de la Chambre haute du Parlement par le président de la République au titre du tiers présidentiel.

L’opération de validation des membres (68 élus et 25 désignés) intervient en application des dispositions des articles 133 et 134 de la Constitution et des articles 2, 3, 4 et 5 du Règlement intérieur du Conseil de la nation.

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait procédé, à la mi-février, à la désignation des membres du Conseil de la nation au titre du tiers présidentiel pour un mandat de 6 ans, en application des dispositions des articles 121 alinéa 3, 122 alinéa 2, et 3 de la Constitution.

Après élection des nouveaux membres et proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle, le parti du Front de libération nationale (FLN) a obtenu le plus grand nombre de sièges (25), suivi des Indépendants (14) et du parti du Rassemblement national démocratique (RND) (11).

Le Front El Moustakbal et le Mouvement El Bina El Watani ont obtenu chacun 5 sièges, suivis du Front des forces socialistes (FFS), d’El Fadjr El Djadid et du parti Sawt Echaab  avec deux sièges chacun.

Le parti Tadjamaoua Amal Djazaïr (TAJ) et le Mouvement de la société pour la paix (MSP) ont remporté chacun un (01) siège.