Les vols aériens reprennent lundi entre le Qatar et l’Arabie saoudite, ont annoncé les compagnies nationales des deux pays qui se sont réconciliés après trois ans et demi de rupture des relations. En juin 2017, l’Arabie saoudite et ses alliés, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte, avaient rompu avec le Qatar et lui avaient imposé des sanctions dont la fermeture de leurs espaces aériens, en l’accusant de soutien à des groupes islamistes extrémistes et d’être trop proche de l’Iran. Les vols directs en partance de ces pays avaient ainsi cessé avec le Qatar qui a toujours nié les accusations dont il faisait l’objet. Le premier vol commercial depuis trois ans et demi au départ du Qatar à destination de l’Arabie saoudite doit décoller à 10H45 GMT et arriver à Ryad à 12H10 GMT, a indiqué Qatar Airways. De son côté, Saudi Airlines assurera lundi une liaison de Ryad à Doha à 13H40 GMT, selon son programme de vols. La réconciliation et la levée des sanctions sont intervenues lors d’un sommet des six monarchies membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), dont fait partie le Qatar, réunies la semaine dernière en Arabie saoudite. Les liaisons au départ de la grande ville saoudienne de Jeddah, sur la mer Rouge, devraient débuter à une date ultérieure. Le New York Times avait rapporté que le Qatar payait plus de 100 millions de dollars par an pour utiliser l’espace aérien iranien afin de contourner l’Arabie saoudite pendant la rupture. Les Etats-Unis se sont donc activés pour réconcilier les pays du Golfe, dans le cadre de la stratégie du président Donald Trump d’isoler l’Iran et d’accentuer la pression économique sur Téhéran.