L’Américain Tray Mullinax a signé une carte record de 62 (-10) lors du moving day du Texas Open, s’adjugeant le record du TPC San Antonio. Zach Johnson co-dirige toujours le tournoi en -13, avec Andrew Landry.

Et un eagle-putt au 18, pour un record du parcours. Le jeune Trey Mullinax, monté sur le PGA Tour la saison dernière, s’est offert une fantastique carte de 62 (-10) samedi en dévastant le TPC San Antonio.
Trois birdies sur ses quatre premiers trous, pour un sage aller en 33 coups. Puis la folie, avec quatre birdies, un bogey, et deux eagles. Au 14 d’abord, grâce à un joli coup de wedge de 30m. Et au 18, grâce à une approche fléchette déposée à 4m du mât, et un putt enquillé en suivant. Mullinax s’est alors retourné vers son caddie David Flynn, lui demandant : «Je pense que ça doit être le record du parcours, non ?».
Après sa partie, l’ex-étudiant de l’Université d’Alabama, 9e du dernier US Open, a reconnu avoir senti les choses venir avant son moving day, au Texas Open. «Franchement, personne ne s’approche d’un départ en pensant au 62. Mais je savais que je pouvais sortir une belle partie. J’étais bon sur les greens et je me sentais vraiment bien sur mon jeu de fers ce matin, au practice. Donc je me disais qu’un truc pouvait se passer (rires).»

Z. Johnson toujours devant
Tray Mullinax remonte à -12 et prend la 3e place, juste derrière les leaders Zach Johnson et Andrew Landry. 68 pour le premier, 67 pour le second, avec deux petits bogeys concédés à eux deux. Ryan Moore se place à l’affût à -11, devant quatre joueurs à -9 dont le vainqueur de l’USPGA 2016 Jimmy Walker. Le Sud-Af’ Dylan Frittelli, habitué du Tour européen, passe 20e (-5) après un bon 68, non loin de Brandt Snedeker (-6, 17e ).