Ce sont deux passants qui l’ont découvert, étendu inanimé dans une ruelle du vieux quartier de Z’gag Lihoud, dans la vieille ville de Ghardaïa, et ont alerté la Protection civile. Il était 21h45, samedi, quand, dans une étroite ruelle, menant vers la mythique place du marché de la ville de Ghardaïa, ces deux passants sont tombés nez à nez avec un individu de peau noire, supposé être un

Subsaharien, étalé de tout son long par terre, un petit trou rouge au bas de l’aine droite, un téléphone portable dans sa main, âgé entre 23 et 25 ans, le teint et la morphologie d’un Subsaharien, mais sans certitude absolue. Il avait une certaine somme d’argent dans sa poche. Rapidement arrivés sur les lieux, les limiers de la police scientifique de la Police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Ghardaïa ont procédé aux relevés d’indices éventuels. La dépouille a été déposée à la morgue de l’hôpital Dr Brahim-Tirichine de Sidi Abbaz pour l’autopsie d’usage. Aucune trace de sang relevée près du corps ni à proximité, aucune blessure, taillade ou autre, à part le petit trou rouge au-dessous de l’aine droite.
Crime ? Accident ? Seule l’enquête ouverte par la police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Ghardaïa et l’exploitation du répertoire téléphonique de son mobile élucideront cette énigme.n