Initiée par le président de la République,  M. Abdelaziz Bouteflika, l’opération de tirage  au sort du quota supplémentaire des futurs hadjis pour la saison 2018/2019 a retenu 84 hadjis sur les 1 299 prétendants au 5e pilier de l’islam, à savoir le pèlerinage aux Lieux-Saints.

Les postulants, et tel que requis par les conditions pour participer à ce tirage au sort du quota supplémentaire, sont tous âgés de plus de 70 ans et ont participé, en vain, aux opérations de tirage au sort depuis plus de 10 ans. L’opération de tirage au sort, qui s’est déroulée dans une totale transparence et dans une parfaite organisation, a eu lieu dans la grande salle de conférences de la wilaya de Ghardaïa en présence des postulants et de leurs familles. A l’intérieur de la salle, des dizaines de personnes, dont une majorité de femmes, s’étaient déplacées en masse afin d’assister au tirage au sort, tout en priant Dieu de se voir accorder le fameux sésame qui les conduira vers la terre sainte. Toutes n’ont pas eu la chance d’entendre leur nom. Pour les plus chanceux, des larmes de joie ont coulé, pour ceux qui ont moins de chance, ils espèrent partir l’an prochain. Tarek Bouchenafa, le directeur de la réglementation et de l’administration générale (DRAG) de la wilaya de Ghardaïa, qui a mené l’opération de tirage au sort de main de maître et avec beaucoup de bonhomie, a explicité à l’assistance dans le menu détail les conditions sine qua non à la participation à ce tirage au sort. « Il s’agit d’un geste du président de la République envers une bonne partie de la population qui a longtemps espéré en vain être tiré au sort pour accomplir ce 5e pilier de l’Islam qui est le Hadj. Pas moins de 2000 passeports spéciaux hadj ont été destinés à cette tranche de population. Pour Ghardaïa, le quota est de 84 passeports, plus un dixième soit 8 autres tirés au sort comme suppléants aux éventuels empêchés de s’y rendre pour une raison ou une autre. » Plus précis, Tarek Bouchenafa, ajoute « qu’il ne suffit pas de déposer son dossier pour être tiré au sort. Avant de délivrer le précieux sésame, nous nous basons sur deux critères que nous jugeons importants, le premier est l’âge de la personne, il faut que celle-ci dépasse les 70 ans, homme ou femme, le second critère est que la personne ait déjà déposé 10 fois ou plus son dossier et qu’elle n’a eu que des refus», enfin, dit il, « pour ceux qui ont été sélectionnés, ils vont recevoir dès aujourd’hui le fameux titre de sélection qui leur permettra ainsi d’entamer les procédures et la mise en contact avec la compagnie aérienne nationale, à savoir Air Algérie . » À la sortie de la salle des youyous stridents fusaient alors que tout le monde reconnaîssait que « l’opération s’était bien déroulée et que tout a été clair et régulier. » Tant mieux. Un bon point pour les organisateurs. n