C’est pratiquement sans surprise que l’ex-P/APW (2012/2017), Omar Daddi Addoune, a été réélu pour un second mandat de cinq ans (2017/2022), tant le premier a été jalonné de succès dans tous les domaines, qu’ils soient politique, économique ou socioculturel.

Sa discrétion, sa modestie et son abattage du travail ont été ses principaux atouts, faisant l’unanimité autour de lui, reconnu par les siens et par ses adversaires, politiques et partisans s’entend. En effet, c’est un oui massif, accordé par 38 des 39 votants à sa candidature à une seconde et successive mandature à la tête de l’APW de Ghardaïa. Un véritable plébiscite dont jamais, depuis que Ghardaïa a été élevée au rang de wilaya, en 1984, les observateurs de la scène locale n’ont vécu une telle effervescence et une telle unanimité sur la désignation d’un P/APW. Candidat unique au perchoir de l’APW, proposé par les élus de sa liste indépendante « Ichrak », qui avait raflé 20 des 39 sièges, soit la majorité absolue et donc seule liste à avoir le droit de présenter une candidature. L’opération de vote à bulletin secret n’a en fait été qu’une simple formalité, puisque le favori et seul candidat, Omar Daddi Addoune, s’est vu accorder la confiance de 38 des 39 élus de cette mandature APW – 2017/2022. La fin du dépouillement des bulletins de vote et la proclamation du résultat portant la victoire d’Omar Daddi Addoune ont été suivis d’une longue standing ovation entrecoupée de stridents youyous, qui ont ajouté à la joie de cette nouvelle victoire pour la population de Ghardaïa qui a ainsi décidé librement et en toute transparence de ses élus et donc de ses représentants aux Assemblées communales et à l’APW. D’ailleurs le wali de Ghardaïa, Azzedine Mechri, qui a présidé l’opération de bout en bout avec Fethi Bousbaâ, le directeur de la règlementation et de l’administration générale (Drag), a eu parfaitement raison de dire que « les élections locales P/APC /P/APW du 23 novembre ont été une occasion en or pour la population de Ghardaïa d’asséner une gifle à tous les oiseaux de mauvais augure qui avaient appelé au boycott ou à l’abstention. Avec ce score historique, le troisième en termes de taux au niveau national, ils n’ont plus qu’à aller se terrer dans leurs tanières. La population les a sanctionnés à travers les urnes. Rejetés massivement par ce score de 57,92 % pour les APC et 57,20 % pour l’APW, c’est une leçon qu’ils devront longuement méditer ». Omar Daddi Addoune, quant à lui, la gorge nouée, étreint par l’émotion du moment, a félicité la population de Ghardaïa à travers son vote massif, pour son attachement à la paix, à la sécurité et à la convivialité entre tous ses enfants. Il a aussi longuement remercié les services de sécurité pour la parfaite maîtrise de toute l’opération de vote ainsi que la presse locale pour sa couverture impartiale. Ses chaleureuses félicitations sont aussi adressées à tous ses collaborateurs, que ce soit ceux dont le mandat a expiré ou ceux qui viennent d’entrer à l’APW. Mais, à tout seigneur tout honneur, c’est au wali, Azzedine Mechri, que ses plus vives félicitations ont été adressées pour la parfaite collaboration et le soutien indéfectible qu’il a trouvés auprès de lui, notamment dans les moments difficiles vécus par la région. En réponse, le wali, franc comme à son habitude lui a répondu « que même si, il faut le dire, nous avons divergé sur plusieurs sujets, il ne reste pas moins qu’on a tous travaillé pour le bien de la région et de l’Algérie. Et c’est notre rôle et notre responsabilité ». Né le 1er juin 1970 à Berriane, marié et père de 4 enfants, il est avocat de profession, détenteur d’un diplôme d’études supérieures en droit international, obtenu en 1997 à la faculté de droit de Ben Aknoun (Alger) . Dans l’euphorie du plébiscite, il a été installé le jour même dans ses nouvelles fonctions de président de l’Assemblée populaire de la wilaya de Ghardaïa par le wali Azzedine Mechri, qui lui a souhaité pleins succès dans ses fonctions. Affirmant que « l’administration est prête à coopérer avec lui dans l’intérêt du développement tous azimuts de cette région qui a tous les moyens pour réaliser des progrès dans tous les domaines ».