Et dire qu’il n’a que 39 ans ! Originaire d’une ville de l’est du pays, il a mobilisé toutes les polices du pays lancées à ses trousses et a «réussi à réunir » plus de mandats d’arrêt contre lui que le nombre de wilayas que compte le pays, soit 55 au total, émis par des tribunaux des quatre points cardinaux du pays.

de Ghardaïa, O. Yazid
Vadrouillant en électron libre à travers tout le pays, du Nord au Sud et d’Est en Ouest, des victimes, il en a fait partout où il est passé, particulièrement au sein de la corporation des agences de location de voitures. Muni d’une panoplie de faux permis de conduire, de fausses cartes professionnelles et de faux chéquiers, il se présentait auprès d’agences de location de véhicules, auxquelles il présentait un faux permis de conduire avec lequel il avait auparavant acquis une puce de téléphone dont le numéro est enregistré sur le contrat de location, le montant de la location qu’il règle avec un faux chèque sur lequel est indiqué la même identité que celle sur le faux permis de conduire. Seulement, sitôt acquis le véhicule et suffisamment éloigné du lieu de l’agence de location, il détruisait et le faux permis de conduire et la puce acquise, et il disparaît dans la nature avant de revendre la voiture sous une autre fausse identité avec un autre faux permis de conduire qu’il détruisait sitôt la transaction de vente finalisée et l’argent encaissé. Et c’est avec le même modus operandi qu’il a escroqué nombre de personnes, entre propriétaires d’agences de location de véhicules et citoyens auxquels il vendait ces véhicules volés. Seulement à l’ère de l’Internet et des réseaux sociaux, « ses exploits » étaient rapportés notamment sur Facebook et à travers le réseau national des agences de locations de voitures qui étaient sur le qui-vive. Et c’est finalement à Ghardaïa, où il a essayé de récidiver qu’il a été neutralisé grâce à la présence d’esprit d’un agent de location de voitures, qui le soupçonnant, l’a fait trainer, lui laissant croire qu’i n’y avait pas de véhicule libre en ce moment mais qu’il y en aurait dans une heure. Entre-temps, l’agent de location a avisé discrètement les services de sécurité qui débarquèrent sur place et procédèrent à la fouille au corps sur place découvrant dans sa sacoche plusieurs faux permis de conduire et faux carnets de chèques. Immédiatement arrêté, il a été emmené au service de la police judiciaire de la
Sûreté de wilaya de Ghardaïa, pour complément d’enquête et vérification d’identité. Après s’être assuré que c’est bien l’escroc recherché par toutes les polices du pays et qui traine pas moins de 55 mandats d’arrêts à son encontre, les services de sécurité ont sollicité le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa pour l’autorisation de la diffusion, à travers les médias, de la photo de l’escroc afin de faire appel à ses victimes pour se présenter auprès du service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Ghardaïa ou d’un des commissariats de police à travers le pays et /ou même auprès d’un des tribunaux du pays pour le dépôt de plainte. Ce qui, au titre de l’article 17 du code de procédure pénale, a été accepté par le procureur de la République du tribunal de Ghardaïa. Selon des informations crédibles et fiables, les premières victimes commencent à se présenter aux services de sécurité à travers le territoire national pour déposer plainte pour escroquerie.