C’est ce qui ressort du communiqué transmis à la presse par la cellule de communication de la Sûreté de wilaya de Ghardaïa et ce pour la période s’étalant du 5 avril, date de l’entrée en vigueur du couvre-feu sanitaire sur l’ensemble des 13 communes de la wilaya de Ghardaïa, au 12 du même mois, soit sur une activité de 8 jours.

De Ghardaïa, O. Yazid
Ainsi, selon ce communiqué, pas moins de 336 individus surpris en circulation, pédestre, véhiculée ou motorisée, en pleine tranche horaire réservée au couvre-feu sanitaire, soit entre 19H et 7H du matin, ont été contrôlés au niveau des différents barrages fixes et par des patrouilles mobiles, mobilisées par la Sûreté de wilaya de Ghardaïa pour la circonstance et ce sur tout son territoire de compétence. Alors que pas moins de 65 véhicules et 21 motos ont été placés en fourrière et leurs cartes grise saisies, sur les 336 individus contrôlés, pas moins de 139 d’entre eux ont été arrêtés pour violation de l’instruction du Premier ministre portant application d’un couvre-feu sanitaire. En effet, pour rappel, le Premier ministre Abdelaziz Djerrad a émis, en date du mardi 7 avril, une instruction à l’adresse des walis et des structures concernées dans laquelle il rappelle la nécessité d’assurer une stricte application des règles liées au respect des mesures prises dans le cadre de la prévention et de la lutte contre le coronavirus. Il a, à travers cette instruction, appelé «à faire appliquer la loi, dans toute sa rigueur, par la mise en œuvre des sanctions pénales» mises en avant dans le communiqué. Ainsi, pour le non-respect de la mesure de confinement à domicile «hormis les cas spécifiques cités dans les textes en vigueur qui permettent certains déplacements, avec ou sans autorisation», ce sera «soit des amendes allant de 3 000 DA à 6 000 DA à l’encontre des réfractaires qui encourent, en outre, une peine d’emprisonnement de trois (3) jours au plus», rappelant que «les walis sont tenus de faire appliquer, au titre des sanctions administratives, la mesure de mise en fourrière des véhicules automobiles ou des motocycles utilisés par les personnes ayant contrevenu aux règles régissant le confinement à domicile». Pour rappel, depuis l’apparition du Covid-19 dans notre pays, la Sûreté de wilaya de Ghardaïa, à l’instar de toutes les wilayas du pays touchées par cette pandémie, a pris un train de mesures en initiant d’abord par des actions d’information sur le terrain et par le biais d’émissions radiophoniques sur les ondes de la radio locale de Ghardaïa alertant sur les dangers de cette pandémie qui ravage le monde entier, suivies d’actions pédagogiques, invitant la population à se conformer strictement aux instructions des autorités notamment par le respect strict des horaires de confinement sanitaire et ce au risque de se retrouver confronté aux sanctions prévues par l’instruction du Premier ministre.
Immédiatement après la période de pédagogie, les services de la Sûreté de wilaya de Ghardaïa, tout comme d’ailleurs ceux de la Gendarmerie nationale in situ, se sont déployés et mis en application une batterie de mesures très strictes sur le terrain à travers un maillage serré par l’implantation de barrages et points de contrôles à travers tous les grands axes de la wilaya et même à l’intérieur des cités et des grandes zones d’habitations. Ces actions sont la réponse des autorités aux réfractaires et aux multiples violations et non-respects des mesures de confinement enregistrées lors des premiers jours de leur application imposée à toute la wilaya de Ghardaïa. Une action, faut-il le répéter, purement préventive dont le but est fondamentalement de réduire le risque de contagion et de propagation du virus en évitant les rassemblements et les sorties qu’en cas de nécessité majeure.
Enfin, à travers ce communiqué, les services de la Sûreté de wilaya de Ghardaïa appellent tous les citoyens et citoyennes, ainsi que les conducteurs de véhicules à travers le territoire de la wilaya, à adhérer à cette mesure, et ce, conformément aux lois en vigueur. Rappelant que «toute personne qui enfreint cette procédure assume la responsabilité de ses actions et de ses comportements», le communiqué conclut par cette citation : «Le confinement est un jour mais la vie est pour toujours». n