Louable initiative que celle prise par les services sociaux de la wilaya de Ghardaïa d’organiser sur trois jours une large campagne de don du sang auprès du personnel des Collectivités locales des treize communes de la wilaya de Ghardaïa et de la wilaya déléguée d’El Menéa. Ainsi, ce sont des centaines de potentiels donneurs qui sont attendus pour contribuer à approvisionner la banque du sang de la direction de la santé de la wilaya de Ghardaïa.

Entamée le lundi 12 novembre et organisée au sein du nouveau centre médicosocial, non encore opérationnel, dans l’enceinte du siège de la wilaya de Ghardaïa, l’opération, encadrée par des professionnels de la santé du centre de transfusion sanguine de l’hôpital Dr Brahim-Tirichine de Sidi Abbaz, s’étalera jusqu’au mercredi 14 novembre avec un calendrier bien précis par commune et par daïra des personnels des collectivités locales attendus pour accomplir ce noble geste. Il est cependant à regretter que les organisateurs et responsables de cette opération n’aient pas pris les précautions nécessaires pour nettoyer les lieux, en état de fin de chantier et envahis de poussière et de sable. Ce n’est qu’au jour de l’opération, que dans la précipitation, le gros des poussières et du sable a été enlevé, alors que les premiers donneurs étaient déjà sur les lieux. A leur corps défendant, concédons que c’est la première fois qu’une telle opération est organisée par les services de la wilaya et non, tel que d’habitude, par les services de santé de la wilaya de Ghardaïa. Ce qui, à priori, pourrait justifier ces quelques entorses qui n’ont pas du tout influé sur l’intérêt accordé à cette opération par les nombreux donateurs qui, dès l’ouverture des portes du CMS le premier jour, dans un bel élan de solidarité ont été nombreux à attendre leur tour pour offrir une poche de leur sang. Ce qui permettra de constituer un appréciable stock de cette substance vitale aux malades et aux accidentés de la route et autres. Selon Tarek Bouamer, le chargé de la cellule de communication de la wilaya de Ghardaïa, «l’objectif escompté à travers cette campagne est d’ancrer l’action humanitaire et solidaire dans les rangs des effectifs des Collectivités locales au profit des catégories qui ont grandement besoin de cette substance vitale ».