C’est les vacances, celles d’hiver, et quand bien même courtes, les enfants comptent en profiter et ils ont bien raison. Et quel meilleur lieu pour nos enfants pour laisser éclater leur joie de vivre qu’un parc d’attractions ?

Et le parc d’attractions Oasis Kid’s de Ghardaïa est sans conteste, dans la région, le lieu idoine et le mieux indiqué pour offrir des moments de magie à nos chérubins. Tant et si bien que, depuis le début des vacances d’hiver, c’est le grand rush vers les hauteurs de la ville en direction de cet univers entièrement dédié aux enfants, un petit parc d’attractions dénommé, et bien nommé, «Oasis Kid’s». Ici, c’est un petit monde de rêves, d’évasion et de joies. Un petit monde à la superficie et dimension d’une agora, fait de rires à gorges déployées et de cris d’innocence, de joie et de sourires sincères, de l’enfance pure et sans méfiance. Ici, et pour une fois, ce sont les enfants qui emmènent leurs parents vers leur petit paradis où tout, ou presque, leur est dédié. Né d’une initiative d‘un investisseur privé, l’ensemble d’une panoplie d’installations ludiques est installé sur une petite superficie d’à peine un hectare sur un promontoire dominant la superbe vallée du M’zab. Ce qui lui confère cette indéniable image de carte postale, grandeur nature, de cette superbe région classée, il y a 36 ans (1982), au patrimoine universel de l’humanité par l’Unesco. Astucieusement réparti entre les enfants et les adultes, l’espace, entièrement dédié aux loisirs et aux distractions, qui faisaient cruellement défaut dans la région et ses alentours, est constitué de tremplins, de manèges, d’auto-tamponneuses, de grands huit et de bateaux pirates. De l’autre, des restaurants et cafétérias pour permettre aux parents de profiter d’un moment de détente dans une ambiance festive dans des kiosques dotés de tables et de bancs en bois noble, agréable au toucher et à la vue et ce, tout en ayant un œil sur leur progéniture. Cette infrastructure, qui a permis la création de 22 emplois directs et permanents, a cependant créé une situation de gêne dans la circulation, pouvant engendrer des problèmes autrement plus graves compte tenu de sa situation sur les abords de la RN 1, au sommet d’une colline entièrement constituée de virages et surtout en l’absence d’aire de stationnement pour les dizaines, voire les centaines de véhicules qui se garent anarchiquement sur les deux bords d’une route à grande circulation. La mobilisation d’une équipe de policiers tout au long des heures d’ouverture de ce mini-parc pour assurer la sécurité et la fluidité de la circulation routière est à saluer. Mais penser à installer une passerelle et surtout un parking sécurisé serait encore mieux et pour les propriétaires de ce bijou, pour les parents et les automobilistes qui se rendent sur cet agréable site. Unique en son genre à des centaines de kilomètres à la ronde, cet acquis pour les enfants de la région, lesquels, au regard du manque cruel de lieu de distractions pour leur tranche d’âge, doit être protégé des dégradations des descendants d’«Attila» et des «Vandales» de notre siècle. Ne touchez pas aux enfants ni à ce qui leur appartient. C’est leur monde, respectez le… Respectez-les. Ce sont nos enfants. Les enfants de ce grand et beau pays, l’Algérie. n