Avec comme siège la Maison de l’environnement à Bouhraoua, sur les hauteurs de la vieille ville de Ghardaïa, la commission locale de surveillance des prochaines élections législatives a été installée, dimanche soir, en présence de Mme Aït Challal Fatiha, membre de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE).

Huit membres ont été élus à cette instance, dont la moitié constituée de magistrats et le reste de membres de la société civile et de personnalités indépendantes. Présidée par l’enseignant universitaire, le Dr Azzaoui Amar, la commission est composée de, côté société civile en sus de son président, du Dr Daoud Bourguiba, enseignant universitaire, Belgacem Ghriga, membre des Aâyanes (notables) de la tribu des M’dabihs de Dhaïa Ben Dahoua et retraité de la Sonelgaz, et Ahmed Delma, d’El Menéa, retraité de l’enseignement. L’équipe des magistrats se compose de Hamid Yahiaoui, de la cour de Blida, Abdelkader Sayah, Aboubakr Essedik Ouahchi et Mme Tadrenet Nardjess, tous trois de la Cour de Ghardaïa. Mme Aït Challal Fatiha a rappelé les missions et les objectifs assignés à cette commission et à chacun de ses membres. « Cette commission est dotée de toutes les prérogatives constitutionnelles. Et de ce fait, elle doit veiller scrupuleusement à ce que les élections se déroulent dans la transparence totale et en toute démocratie. Elle doit enregistrer tous les recours et autres dépassements constatés par les partis politiques et les listes indépendantes en lice. » Ajoutant, en conclusion : « La commission indépendante de surveillance des élections est l’un des garants des voix du peuple et doit veiller au respect de son choix en toute liberté et en toute démocratie. » En place pour un mandat de cinq ans, cette instance indépendante dispose de larges pouvoirs qui reposent sur la crédibilité et la transparence. Comme mission et attributions premières, elle est chargée de superviser les élections législatives qui se dérouleront le 4 mai prochain. Ainsi, pour éviter toute tentative de dépassement avant, pendant ou après le scrutin, et conformément à la loi, elle aura à déployer des permanences sur tout le territoire de la wilaya de Ghardaïa. Et c’est donc la belle bâtisse de la Maison de l’environnement, récemment inaugurée et disposant d’un équipement informatique et d’un mobilier neuf, qui fera fonction de siège de cette commission locale de surveillance des élections. L’intendance, notamment les moyens de locomotion, sera assurée par l’administration de la wilaya. D’ailleurs, nous dit-on, quelques réunions entre la commission et certains directeurs de l’exécutif, notamment le DRAG et le DAL , sont prévus pour coordonner le travail de façon à éviter tout éventuel couac.