de Ghardaïa, O. Yazid
Louable initiative que celle prise par la direction de la Protection civile de Ghardaïa qui a irradié de joie et de bonheur le visage angélique d’une fillette de 10 ans, qui a, selon sa mère, toujours porté un regard admiratif sur le corps de la Protection civile, répétant inlassablement à sa mère son vœu de porter leur uniforme. Et quel meilleur jour de le porter, cet uniforme, qu’un 1er mars, Journée internationale de la Protection civile et donc aux côtés des officiels et face aux caméras de télévision et des flashes des photographes. C’est la sublime surprise qui lui a été réservée, faisant d’elle en cette belle journée printanière la vedette du jour, se faisant arracher par toutes les chaînes de télévision et les correspondants de presse qui ont assisté aux festivités. Elle était sublime dans sa belle tenue de combat bleue marine floquée de l’insigne des sapeurs-pompiers de son beau pays, l’Algérie. Elle rayonnait de bonheur au milieu des centaines d’éléments de la Protection civile qui la chouchoutaient, particulièrement l’officier Lahcène Seddiki, responsable de la cellule de communication de la direction de la Protection civile de la wilaya de Ghardaïa. Ce dernier ne la quittait pas d’une semelle, répondant favorablement à toutes ses demandes telles que porter le poste radio ou marchant au-devant des troupes qui défilaient en rangs serrés devant Boualem Amrani, le wali de Ghardaïa, et tous les officiels présents. « C’est sa mère qui est venue nous voir, il y a trois jours, pour nous parler du vœu de sa fillette.
Nous avons tout de suite répondu favorablement mais en demandant à sa mère de ne pas l’informer jusqu’au 1er mars et de nous la ramener ici pour lui faire la surprise. Elle était, contente, tellement contente qu’une petite larme a coulé sur ses joues roses lorsqu’on lui a donné un uniforme à sa taille et qu’on lui a demandé de le porter.
Elle était aux anges. Elle est merveilleuse, c’est notre coqueluche du jour. » Nourhane Boubakour, élève en 5e année primaire et habitant à Oued Nechou, à une dizaine de kilomètres au nord de Ghardaïa, aura beaucoup de choses à raconter à ses copines sur cette journée qui restera à jamais dans sa mémoire. Un grand merci à la Protection civile pour cette noble action qui a comblé de joie et de bonheur une enfant de ce vaste et beau pays, l’Algérie. n