Dans le cadre du renouvellement des organes de la Chambre de commerce et d’industrie de Ghardaïa, lors de l’élection du président, des deux vice-présidents et des trois membres du bureau, c’est sans surprise que le président sortant, en l’occurrence Saïd El Alouani, l’industriel, propriétaire de la « laiterie Alouani », a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans, à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie de Ghardaïa (CCI M’zab).

L’assemblée générale de la « CCI M’zab », élue lors du vote du 22 mai 2018, étant composée de 22 membres, 19 d’entre eux ont participé au vote dont 3 par procuration. Deux candidats étaient en lice pour le poste de président, Saïd El Alouani et Amelloune Nadir Chawki. Présidée par Mohand Ameziane Zemmouri, non pas en tant que directeur du commerce de la wilaya de Ghardaïa, poste qu’il occupe actuellement, mais en tant que président de la commission des élections et de l’organisation des élections du ministère du Commerce, avec les membres de la commission, notamment le directeur régional du commerce de Ouargla, Mohamed Mezghache, du directeur de la Chambre de commerce de Ghardaïa, Mustapha Nedjar, du représentant du ministère du Commerce, Azzedine Mestori et des deux représentants de la direction du commerce de la wilaya de Ghardaïa et de la direction de l’énergie et des mines de la même wilaya, le processus d’élection s’est déroulé dans de parfaites conditions. Après dépouillement, c’est, haut la main, que Saïd El Alouani est donc réélu à la présidence, pour un second mandat de quatre ans, avec 15 voix, alors que son concurrent n’a remporté que 2 voix, les 2 voix restantes ont été déclarées nulles. Le poste de 1er président est revenu à Bassaïd Baheddi, du secteur des travaux publics, avec le plein de voix soit 19 sur 19, alors que celui de 2e vice-président est revenu à Djamel Moukli, du secteur des services/Catering, avec 16 voix sur 19. Les trois membres du bureau qui ont émergé lors de cette élection sont Aboulkacem Abderrahmane, du secteur du commerce – import/export, Zergat Hadda, de l’industrie, /production eau minérale et Boukraa Hocine du secteur des travaux publics/Entrepreneur. Après la confirmation des résultats, le nouveau patron de la Chambre de commerce et d’industrie de Ghardaïa a déclaré « ne ménager aucun effort, tout en œuvrant dans la transparence et la sérénité totale, pour faire de cette Chambre de commerce une force de propositions pour défendre les intérêts des opérateurs économiques mais aussi l’économie nationale ». Un grand défi attend ce nouveau bureau à l’effet de permettre au potentiel économique de cette région d’adopter les règles universelles de gestion et de formation, en vue de devenir plus performant, de s’imposer dans le paysage économique tant local que national et de pouvoir nouer des partenariats avec des opérateurs nationaux et étrangers. Le défi est à la hauteur des attentes de la région. Le potentiel existe, il suffit de mettre de la hargne et de croire en ses possibilités. n