Le tuyau était bon pour les éléments de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la Sûreté de wilaya de Ghardaïa.

de Ghardaïa, O. Yazid
En effet, dès que l’information faisant état d’un individu s’adonnant à la vente de kif traité en plein centre-ville de Ghardaïa, ceux-ci se mirent en branle pour d’abord localiser l’individu, ensuite le surveiller et le coincer en flagrant délit, soit de vente, soit en possession de kif traité.
Et c’est après l’avoir identifié et mis sous surveillance de policiers en civil qu’il a été interpellé à la sortie de la ville de Ghardaïa. Après une fouille corporelle, les policiers découvrent dans ses poches 15 barrettes de kif traité d’un poids total de 43 grammes, destinés à la vente. Emmené au siège de la Sûreté de wilaya pour complément d’informations et après consultation du fichier, il s’est avéré que l’individu, âgé de 29 ans, était sous le coup d’un mandat d’arrêt lancé contre lui par le tribunal de Ghardaïa pour constitution d’association de malfaiteurs et vol qualifié en bande organisée. Coincé, il a balancé son fournisseur âgé de 27 ans, qui sera arrêté à son tour, alors que son domicile sera perquisitionné après autorisation du procureur de la République du triobunal de Ghardaïa. Sur place, les policiers découvrent une panoplie de matériel servant à la découpe du kif traité pour le présenter en barrettes prêtes à la vente, ainsi qu’une somme de 41 000 DA provenant de la vente du kif traité. Présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa qui le a déférés devant le magistrat instructeur, ils ont été placés sous mandat de dépôt et incarcérés à la prison de Châabet Ennichène de Ghardaïa pour détention et commercialisation de stupéfiants et constitution d’une association de malfaiteurs et vol qualifié en bande organisée en vertu du mandat d’arrêt lancé contre le premier et détention et commercialisation de stupéfiants pour le second.

Bechar : une bande de malfaiteurs sous les verrous
Suite à une plainte faisant état d’un cambriolage au niveau d’un local commercial spécialisé dans la réparation des téléphones portables, dans le quartier Debdaba de la ville de Bechar, les éléments de la 2e Sûreté urbaine de Bechar ont aussitôt pris l’affaire en main et ouvert une enquête, en coordination avec ceux de la Brigade scientifique et technique du service de la Police judiciaire de la Sûreté de wilaya. Cette dernière s’est soldée par l ‘identification du principal suspect, un repris de justice, la vingtaine. La perquisition du domicile d’un deuxième suspect a permis la récupération de plusieurs objets volés, portables, équipements informatique et accessoires, 43,3g de kif, 43 comprimés psychotropes et une épée, indique le communiqué de la police. Présentés au Parquet, les deux mis en cause ont été écroués par le magistrat instructeur près le Tribunal de Bechar.R. R.