Le sélectionneur de l’Algérie, le Belge Georges Leekens, a souligné hier la nécessité de saisir « la petite chance» dans l’optique d’une éventuelle qualification pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017 au Gabon, à la veille du match face au Sénégal au stade de Franceville (20h00) comptant pour la 3e journée (Gr. B). «Nous devons mettre de côté la déception née de la défaite face à la Tunisie et nous concentrer sur ce match difficile face au Sénégal. Nous avons une petite chance de passer au 2e tour, nous devons la saisir. Nous allons tout faire pour gagner et nous qualifier même si ça ne dépend pas uniquement de nous», a indiqué le coach des Verts lors d’un point de presse tenu au stade de Franceville. Avec un point en deux matchs, le destin de l’Algérie n’est plus entre ses mains ou plutôt ses pieds. Les Verts auront besoin de l’emporter face au Sénégal, déjà qualifié, et attendre une défaite des Tunisiens face au Zimbabwe pour espérer animer les quarts de finale de la compétition. «Nous avons commis des erreurs qui nous ont coûté très cher. Quand j’ai pris mes fonctions, j’avais dit que nous avons beaucoup de travail à faire. Nous devons continuer à travailler », a-t-il ajouté. Confrontée à une hécatombe de blessures, la sélection nationale sera amoindrie par l’absence de pas moins de trois joueurs : Bensebaïni, Soudani et M’bolhi, un véritable casse-tête pour le sélectionneur. « Devant cette situation, je suis obligé de procéder à quelques changements. Je regrette l’absence de Bensebaïni qui en est à sa première convocation en équipe nationale, il a donné satisfaction, il n’a pratiquement pas commis d’erreurs. Il y a le cas de Yacine Brahimi (tendon d’Achille) qui ne s’est pas entraîné samedi mais dont la participation n’est pas menacée », a expliqué Leekens.
«Nous sommes tous responsables»
Revenant sur les deux premiers rendez-vous de cette CAN, Leekens a estimé que la responsabilité devait être «partagée par tout le monde ». « Nous sommes tous responsables. Je déteste perdre un match de football. Je ne peux pas être satisfait de mes joueurs. Il y a des choses qui n’ont pas marché, je dois y remédier, mais ça viendra avec le travail», a-t-il conclu. Dans l’autre match du groupe B, la Tunisie affrontera lundi soir le Zimbabwe au stade de Libreville (20h00). Un match nul des «Aigles de Carthage » leur permettra de valider leur billet pour le 2e tour.

L’équipe nationale jouera en vert
L’équipe nationale jouera en tenue verte alors que l’équipe sénégalaise évoluera en équipement blanc ce lundi à 20h00 pour le compte de la troisième journée (groupe B) de la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Cette décision a été prise lors de la réunion technique tenue dimanche soir à Franceville en présence des arbitres de la rencontre et des représentants des deux équipes.

Le Botswanais Joshua Bondo au sifflet
L’arbitre botswanais Joshua Bondo a été désigné pour diriger le match Sénégal-Algérie, lundi à 20h00 au stade de Franceville (Gabon) pour le compte de la troisième et dernière journée de la phase de poules de la Coupe d’afrique des Nations CAN-2017, groupe B. Bondo sera assisté de l’angolais Jerson Emiliano Dos Santos et d’ Arsénio Chadreque Marengula du Mozambique. La rencontre Tunisie-Zimbabwe, prévue à 20h00 à Libreville, a été confiée à l’arbitre ivoirien Denis Dembélé.