Véritable phénomène national, la fabrication de tabac à chiquer contrefait continue de se développer en Algérie. En l’espace de 11 mois, les unités de gendarmerie ont réussi à démanteler une quarantaine d’ateliers clandestins de conditionnement de chique et à saisir 667 550 tonnes de tabac.

Après les produits cosmétiques, les détergents, les billets de banque et la cigarette, les contrefacteurs s’attaquent, depuis quelques années, au tabac à chiquer. Cependant, certains des contrefacteurs de cette marchandise prohibée n’ont pas fait long feu. En effet, les gendarmes ont réalisé une très grosse «prise» à l’occasion de plusieurs opérations –coup de poing » durant les onze premiers mois de l’année 2017. Déjà, durant cette période, les « tuniques vertes » ont traité pas moins de 373 affaires liées à la contrefaçon du tabac à chiquer. De ce fait, ils ont pu saisir 667 550 tonnes, ce qui représente près de deux millions de sachets. Ils ont récupéré également du matériel et des rouleaux de papier d’emballage de la marque qui ont également été récupérés avec la fausse marchandise cachetée. Les services de la gendarmerie ont procédé à l’arrestation de 408 personnes impliquées dans ce trafic et démantelé 42 ateliers clandestins. D’autre part, il faut dire que ce tabac, qui est déjà nocif quand il est produit dans les normes, est encore plus dangereux quand il est fabriqué clandestinement sans respect d’aucune norme et avec des composants qui peuvent contenir des produits toxiques ainsi qu’un conditionnement défaillant. Par classement, la wilaya de Sétif détient la première place de ce trafic. D’ailleurs, les gendarmes de cette wilaya ont traité 79 affaires et saisi 211 171 tonnes, ce qui représente le tiers de la marchandise saisie. 105 personnes ont été écrouées ainsi que 31 ateliers ont été démantelés. En deuxième position, vient la wilaya d’El Oued, avec 36 affaires traitées et 73 336 tonnes saisies. Pas moins de 42 personnes ont été arrêtées ainsi que le démantèlement de 10 ateliers. Enfin, en troisième position, nous trouvons la wilaya de Biskra avec 30 affaires liées à ce trafic. Les gendarmes ont arrêté 44 personnes et saisi 27 tonnes de marchandises. Par ailleurs, les pertes restent très difficiles à estimer et les saisies de tabac à chiquer contrefait n’ont
cessé d’augmenter ces dernières années.
F. D.