Au total, 135 Palestiniens sont tombés en martyrs sous des tirs israéliens lors de manifestations pacifiques dans la marche du retour depuis le 30 mars dernier et 15.000 autres ont été blessés, a annoncé dimanche le ministère palestinien de la Santé.

Le porte-parole du ministère, Achraf al-Qodra, a déclaré à l’Agence Anadolu que plus de 15 mille autres ont été blessées lors des manifestations à Ghaza, dont environ de 370 se trouvent dans un état critique.
Parmi ces blessés, «2536 sont des enfants et 1160 sont des femmes», a-t-il fait savoir, ajoutant que 231 membres du personnel médical et 175 journalistes comptent aussi parmi les blessés.
Depuis le 30 mars dernier, des milliers de Palestiniens se rassemblent à proximité de la barrière érigée par l’occupant israélien à Gaza dans le cadre de la «Marche du Grand retour» pour le droit au retour des Palestiniens sur les terres dont ils ont été chassés en 1948. Les Palestiniens protestent également contre le blocus imposé à leur territoire depuis 2007.
Les manifestations ont culminé le 14 mai quant au moins 62 Palestiniens ont été tués alors que des milliers protestaient contre le transfert ce jour-là de l’ambassade des Etats-Unis à El-Qods occupée.