La section Snapap de la wilaya de Béjaïa dénonce la loi de finances 2017 et le projet du code du travail. Elle appelle à la préservation du pouvoir d’achat et à des augmentations salariales en rapport.
Le Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap) appelle à une journée de grève à Béjaïa le mardi 31 janvier. Le syndicat appelle également à une marche, durant la même journée, à travers la wilaya de Béjaïa. «Suite à la misère des travailleurs et l’augmentation des prix de nombreux produits, la coordination du Snapap/CGATA de Béjaïa appelle tous les adhérents à participer à une marche le mardi 31 janvier 2017 à 10h30 de la Maison de culture au siège de la wilaya de Béjaïa», selon un communiqué rendu public hier par la section locale du Snapap. Et pour cette section syndicale de motiver son appel par une liste succincte de revendications, dont entre autres, «la protestation contre la loi de finances 2017, le projet du code du travail, pour une politique salariale qui préserve le pouvoir d’achat». Le Snapap réclame également la «réduction de l’Impôt sur le revenu global (IRG) tout comme il plaide pour une «réforme de l’arsenal juridique régissant la Fonction publique, de reconnaître tous les droits des retraités, d’améliorer les allocations des femmes au foyer et de revoir les allocations familiales et scolaires». Sur sa lancée, le syndicat n’omet pas de revendiquer un «local digne pour le Snapap à Béjaïa», ainsi que «le respect de toutes les libertés syndicales». Enfin, la section de wilaya Snapap/Béjaïa exige «la régularisation de la situation administrative et financière des 159 ouvriers professionnels du secteur de l’éducation de la wilaya de Béjaïa». Un responsable syndical explique à Reporters que ces «159 employés du secteur de l’éducation de Béjaïa n’ont pas perçu leurs salaires depuis le mois de mai dernier». «Plus encore, ces travailleurs risquent qu’il soit mis fin à leur contrat de travail », enchaîne Farès Mansouri, président de la section Snapap de la commune de Tala Hamza et membre de la coordination de wilaya Snapap.
La section Snapap de la wilaya de Béjaïa soutient être implantée à travers  49 communes sur les  52 qui la composent.