La vie culturelle en France va tourner au ralenti ces prochains jours avec la décision du gouvernement d’interdire les rassemblements de plus de 100 personnes vendredi, poussant notamment le musée du Louvre et le château de Versailles à fermer leurs portes.
«L’idée c’est de faire en sorte que nous puissions ralentir la progression, la circulation du virus», a expliqué le premier ministre Edouard Philippe, ajoutant que l’interdiction s’applique immédiatement.
«Cent personnes, ça veut dire évidemment des conséquences importantes pour les théâtres, pour les cinémas», a reconnu le chef du gouvernement.
Les lieux touristiques sont évidemment également touchés de plein fouet.
Le Louvre à Paris va fermer ses portes vendredi à 18H00 (17H00 GMT) «jusqu’à nouvel ordre», selon le musée le plus visité au monde.
Les visiteurs ayant acheté un billet en ligne seront remboursés, précise le musée national.
A la même heure, le château de Versailles et ses 10 millions de visiteurs par an appliquera la même mesure mais laissera ses jardins et le parc ouverts.
Le ministère français de la Culture a appelé vendredi toutes les structures sous sa tutelle, dont les musées et les bibliothèques, à limiter leurs activités ou à fermer au public.
Les compétitions sportives sont également à l’arrêt, à l’image des championnats de football ou de rugby.
Jeudi soir, Emmanuel Macron a demandé aux personnes de plus de 70 ans ainsi qu’aux plus fragiles de rester chez eux. Il a aussi appelé l’ensemble de la population à limiter au strict nécessaire ses déplacements.
Le premier tour des élections municipales prévu dimanche a en revanche été maintenu.
Beaucoup de travailleurs français se préparent en outre dès lundi à devoir garder leurs enfants à la maison puisque l’ensemble du système scolaire de la maternelle à l’université ainsi que les crèches vont fermer au moins deux semaines.
Avec près de 3.000 cas et 61 décès selon un dernier bilan publié jeudi soir, la France fait partie des principaux foyers d’infection dans le monde.