De Marseille, Jacky NAIDJA
Le nouveau gouvernement Castex annoncé a été dévoilé le 6 juillet par Alexis Kohler, Secrétaire général de l’Elysée. Objet d’un remaniement opéré par Emmanuel Macron, Président de la République, pour entamer la deuxième moitié de son mandat, il n’est pas venu à priori bouleverser pour autant la situation politique observée jusque-là. Si ce n’est par quelques nominations surprises dont la plus grande est celle de l’entrée au gouvernement du célèbre avocat pénaliste Eric Dupont-Moretti, désormais garde des Sceaux, ministre de la Justice, succédant à Nicole Belloubet après 1 100 jours d’exercice de cette autorité. Autre nomination d’envergure, celle de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur, en remplacement de Christian Castaner, après deux ans de fonction. Un poste que le nouveau ministre convoitait depuis longtemps et qu’il a obtenu haut la main. Fidèle d’entre les fidèles de Nicolas Sarkozy et Xavier Bertrand, président de la Région Nord-Pas-de-Calais, dont il est très proche. Gérald Darmarin, 37 ans, reste au demeurant le plus jeune ministre de la 5e République à ce poste. Réélu au premier tour maire de Tourcoing aux dernières élections municipales, il est encore visé pour l’instant par une enquête judiciaire pour harcèlement sexuel et viol. Puis celle aussi importante, de Barbara Pompili ex-EELV passée à LREM, en tant que ministre de la Transition écologique, appelée à pérenniser les travaux de la convention citoyenne pour le climat et de la stratégie de l’attractivité.
« Un gouvernement de mission et de rassemblement »
Est également nommée Roselyne Bachelot au ministère de la Culture, « une revenante » après avoir été ministre de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et, aujourd’hui, de Macron. Sont donc nommés autour du Premier ministre Jean Castex, 16 ministres de plein exercice, 14 ministres délégués du gouvernement dont 1 Secrétaire d’Etat, Gabriel Attal, nouveau porte-parole du gouvernement en remplacement de Sibeth Ndiaye, qui a quitté ses fonctions pour convenances personnelles. Les passations de pouvoir entre les entrants et les sortants n’ont pas tardé à se mettre en place depuis l’annonce des nominations, avec 8 nouveaux entrants, dont 17 femmes et 14 hommes. La nomination des Secrétaires d’Etat est prévue dans les prochains jours, certainement après l’importante allocution du Président Macron prévue le 14 juillet. Et le lendemain, le discours du Premier ministre devant l’Assemblée nationale. Le premier Conseil des ministres était prévu pour hier 7 juillet à 15H sous l’autorité du Président de la République et son nouveau Premier ministre Jean Castex avant la traditionnelle photo sur le perron de l’Elysée. n