Le gouvernement français a affirmé, mardi, que les mesures de distanciation sociale étaient «plus que nécessaires», appelant à leur respect car la pandémie est «encore en phase d’aggravation». Si le nombre d’hospitalisations a tendance à diminuer, de nouveaux malades continuent chaque jour d’être admis en service de réanimation, a indiqué le ministre de la santé, Olivier Véran, appelant les Français à ne pas relâcher leurs efforts et à rester confinés pour juguler la pandémie. «Le pic épidémique n’a pas encore été atteint», et l’épidémie de coronavirus en France est toujours en «phase d’aggravation», a-t-il affirmé dans des déclarations rapportées par des médias de l’Hexagone. «Lundi, nous avons recensé 94 hospitalisations graves supplémentaires, ce chiffre se réduit» mais on dénombre «toujours plus de malades hospitalisés que de malades qui sortent de l’hôpital», a-t-il souligné. «L’épidémie poursuit sa route» et pour continuer à faire diminuer le nombre de personnes atteintes du Covid-19, le respect rigoureux des mesures de confinement est donc «plus que jamais nécessaire», a poursuivi le ministre. «Nous ne sommes pas au bout de nos efforts mais ils sont en train de payer», toutefois, quand le pic aura été atteint, il ne faudra pas se «relâcher» immédiatement, a-t-il souligné, affirmant que la question d’une sortie du confinement n’est pas «encore d’actualité», bien qu’il comprend «l’impatience des Français».
Depuis le 1er mars, 8.911 personnes sont mortes en France, dont 6494 décès dans les hôpitaux, et 605 au cours des dernières 24 heures. n