Après la nouvelle désillusion européenne du PSG, le Parc des Princes a accueilli dimanche ses joueurs avec des sifflets, y compris les superstars Lionel Messi et Neymar, et le seul à être épargné a été Kylian Mbappé, dont les supporters ont réclamé la prolongation. Les plus fortes bordées de sifflets à l’annonce de la composition des équipes pour ce match de L1 Paris SG-Bordeaux ont été réservées à Neymar et à Messi, star décevantes contre le Real Madrid (défaite 3-1), lors de l’élimination parisienne en 8e de finale de C1, mercredi. L’entraîneur Mauricio Pochettino a aussi eu droit aux sifflets du Parc. Quand le speaker lançait, selon la tradition, les prénoms des joueurs, seule une petite partie du stade a repris les noms des joueurs après le prénom lancé par le speaker. La majorité sifflait. Seul Kylian a eu droit à un sonore «Mbappé!» Le virage Auteuil, où se massent les plus fervents supporters du PSG, n’était que partiellement rempli au coup d’envoi. Cette tribune a aussi entonné un chant insultant, détournant le traditionnel «Allez Paris Saint-Germain» sur l’air de «Go West», des Pet Shop Boys, en: «Allez vous faire…» Samedi, dans un communiqué, les supporters ultras du PSG ont appelé la direction parisienne à la «démission», une première depuis l’arrivée des propriétaires qatariens en 2011. Une banderole «Mbappé à Paris, Leonardo au pilori», appelant à prolonger le contrat de l’attaquant français, qui s’achèvera en juin, et à sanctionner le directeur sportif brésilien Leonardo, a été déployée dimanche pendant la rencontre. Sur une autre banderole, on pouvait lire «Direction démission». Les joueurs ont aussi été hués à l’entrée sur la pelouse, au coup d’envoi et à la pause. Seul le Junior Club, regroupant des enfants, n’avait pas la dent dure, chantant des «Paris! Paris!» En tout début de match, Neymar a été sifflé à chaque ballon touché et une faute sur lui a même été saluée par une partie du public. Auteuil a ensuite insulté le Brésilien.