L’ancien ministre socialiste français de la Culture Jack Lang a été reconduit pour trois ans à la tête de l’Institut du monde arabe (IMA), a annoncé hier l’institution.
Le Haut conseil de l’IMA qui rassemble tous les ambassadeurs des pays arabes, puis le Conseil d’administration se sont réunis dans la matinée à Paris.
«Jack Lang a été reconduit à l’unanimité par le Conseil d’administration», a précisé l’IMA dans un communiqué. Le Conseil, dans lequel un plus grand nombre de femmes font leur entrée, a aussi nommé un nouveau bureau comprenant six membres. Ministre de la Culture de 1981 à 1986, puis de 1988 à 1993, et aussi de l’Education nationale de 2000 à 2002, ce fidèle des fidèles de François Mitterrand a été nommé par l’ancien président socialiste François Hollande en 2013 à la présidence de l’IMA. Sous sa houlette de Jack Lang, l’Institut du monde arabe, qui avait été construit par Jean Nouvel et inauguré en 1987, a organisé des expositions phares comme celle très remarquée sur «Les Chrétiens d’Orient» en 2017, expositions parfois organisées en partenariat avec des pays arabes. De nombreuses autres activités y ont lieu : importante bibliothèque, concerts, conférences, performances, festivals. Cet institut a pour vocation d’accroître la connaissance et le rayonnement de la culture du monde arabe à Paris. Son musée s’est enrichi d’une donation de 1.500 oeuvres d’artistes contemporain du collectionneur libanais Claude Lemand, qui l’ont fait passer au rang de plus grand musée d’art du monde arabe d’Europe.