Le nombre de nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19) a augmenté à 192 cas durant les dernières 24 heures, tandis que le nombre de décès s’est chiffré à 6, en restant stable au-dessous de la barre des 10 décès pendant plusieurs jours consécutifs, selon le bilan présenté, hier, par Dr Djamel Fourar, porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus en Algérie. Quant au nombre de guérisons, il est resté dans une proportion importante puisqu’il est question de 138 personnes déclarées guéries et ayant quitté les structures hospitalières.
Ainsi, l’Algérie enregistre, depuis le début de la pandémie dans le pays, 6821 cas confirmés de coronavirus, 542 décès et 3409 patients guéris, selon Dr Fourar, qui a révélé ces chiffres lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie. Les nouveaux cas de décès ont été recensés dans les wilayas d’Alger (2 cas), Constantine (1 cas), Sidi Bel Abbes (1 cas), Sétif (1) et Médéa (1).
Selon le même responsable, 17 wilayas n’ont recensé aucun nouveau cas positif au coronavirus hier, tandis que 21 wilayas ont enregistré entre un et cinq cas et 10 autres ont enregistré plus de cinq nouveaux cas. Les wilayas d’Alger, Blida, Ain Defla, Tlemcen et Bejaia ont enregistré le plus grand nombre de nouveaux cas durant ces dernières 24 heures. Par tranches d’âge, les personnes âgées entre 25 et 60 ans représentent 57% du total des cas confirmés, alors que les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 67% des cas de décès.
Dr Fourar a indiqué, en outre, que le nombre de patients ayant bénéficié du traitement s’élevait à 11.472, dont 4918 cas confirmés selon des tests PCR et 6554 cas suspects selon les indications de l’imagerie et du scanner, alors que 20 patients sont actuellement en soins intensifs. Cependant, le porte-parole du Comité scientifique a souligné que «durant ce mois de ramadan, les citoyens ont pris à la légère la nécessité de respecter la distanciation sociale et les mesures de prévention», appelant les citoyens à «respecter les règles sanitaires et à se conformer aux consignes car étant la seule réponse afin de contenir cette pandémie».
Commentant un peu plus tôt dans la journée la situation épidémiologique, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé que «la situation épidémiologique est stable, qu’il s’agisse des nouveaux cas ou bien du nombre de décès». Il a souligné depuis la ville d’Ain Kebira, dans la wilaya de Sétif où il était en visite, que «l’augmentation du nombre de cas positifs au Covid-19 s’explique par la hausse du nombre de centres de dépistage qui s’élève, maintenant, à 26 à travers le territoire national». Il a, par ailleurs, assuré que tout le corps médical est totalement mobilisé pour lutter contre cette épidémie. A propos des masques, il a déclaré que leur port dans la rue et dans les lieux publics demeure, à l’heure actuelle, le meilleur moyen de limiter les risques de propagation du coronavirus.
Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a réagi par rapport au déconfinement annoncé de certains pays. Alors que de nombreux pays en Europe allègent les mesures de confinement, l’OMS a rappelé que les comportements individuels et collectifs, ainsi que la capacité des gouvernements à écouter leurs citoyens et adapter leurs stratégies, détermineront le cours de la pandémie de nouveau coronavirus. «Il n’y a pas de place pour l’autosatisfaction. Restez vigilants», a lancé Hans Kluge, directeur régional de l’OMS pour l’Europe. «La vigilance et une détermination constante à tenir ce virus à distance sont nécessaires autant pendant les périodes de transmission maximales que pendant l’assouplissement des restrictions», a-t-il dit, estimant que cette vigilance «est une responsabilité qui incombe à l’ensemble de la société».