La coopération algéro-italienne se renforce. Une délégation de chefs d’entreprise algériens conduite par le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Mohamed Sami Agli, s’est rendue, hier, à Rome, pour la tenue d’un forum d’affaires algéro-italien avec la Confédération générale de l’industrie italienne, la Confindustria.

PAR INES DALI
A l’issue de cette rencontre, un mémorandum d’entente a été signé entre la CAPC et la Confindustria, à travers lequel les deux organisations s’engagent à «multiplier les échanges et les rencontres d’affaires entre les opérateurs économiques des deux pays, dans le but de renforcer et de diversifier la coopération économique algéro-italienne mutuellement bénéfique».
La coopération entre les hommes d’affaires algériens et italiens vient en écho à l’entente politique entre les deux pays, renforcée ces derniers mois par les visites de responsables italiens de haut niveau en Algérie. A ce titre, il y a lieu de noter que le ton a été donné par le président italien, Sergio Matarella, qui a effectué, en novembre 2021, une visite d’Etat en Algérie à la tête d’une importante délégation. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est, à son tour, rendu en Italie pour une visite d’Etat en mai 2022. Les deux Chefs d’Etat ont tous deux souligné qu’ils œuvreraient au renforcement de la coopération bilatérale dans tous les domaines d’intérêt commun.
Le déplacement de la délégation de la CAPC, composée de quarante opérateurs économiques, et la signature du mémorandum d’entente qui a sanctionné le forum d’affaires algéro-italien s’inscrivent dans la voie tracée par les responsables au sommet des deux pays. Prenant la parole à l’ouverture des travaux du forum d’affaires qu’il a présidé conjointement avec Barbara Beltrame, vice-président de Confindustria chargée des relations internationales et présidente de BusinessMed, le patron de la CAPC a présenté le nouveau code d’investissement et mis en avant l’attractivité de l’Algérie dans plusieurs secteurs d’activité.
Sami Agli a plaidé pour «une coopération économique forte et diversifiée entre les entreprises italiennes et algériennes» qui devra être «à même de refléter réellement les relations et la forte volonté politique entre les autorités des deux pays», a-t-il affirmé, en présence d’une assistance composée de quelques 70 opérateurs économiques des deux pays. Le climat des affaires étant le premier paramètre que regardent les investisseurs, le président de la CAPC a, dans ce sens, présenté la nouvelle législation aux opérateurs italiens. «Le nouveau code des investissements, ainsi que les décrets exécutifs qui l’accompagnent, présente une grande attractivité et garantit la transparence, en sus de la stabilité du cadre juridique», a-t-il souligné entre autres, ajoutant que «cette nouvelle loi offre une réelle opportunité aux investisseurs italiens».
M. Agli a, ainsi, donné de larges explications sur les avantages du nouveau code des investissements, précisant qu’il s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie en matière de réforme de l’économie algérienne. Une économie qui se veut être «ouverte sur les investissements étrangers directs, sur le partenariat», et une économie «basée sur le renouveau, l’innovation et la diversification».
Lors du forum, les hommes d’affaires de la CAPC, représentant plusieurs secteurs d’activité, ont pris part à «des rencontres B to B importantes» avec leurs homologues italiens pour identifier de nouvelles opportunités de coopération. Ils ont également participé à des conférences sur «la nouvelle dynamique économique de l’Algérie» à travers lesquelles ont été mise en exergue, notamment, «la promulgation d’un nouveau cadre législatif, stable, transparent et attractif de l’investissement, qui œuvrera à consolider l’économie algérienne» et à «la mettre sur la voie de la relance et de la diversification», selon la CAPC. Les secteurs d’activité qui présentent une grande opportunité pour l’investissement en Algérie ont également été présentés. Il s’agit, entre autres, de la numérisation, des énergies nouvelles et renouvelables, des industries agroalimentaires, des matériaux de construction et des industries de transformation des matières premières, selon la même source.
A l’occasion de ce forum, Sami Agli a installé, à Rome, le membre honoraire de la CAPC pour les opérateurs nationaux en Italie, en la personne de Zohir Benhammou. La CAPC affirme poursuivre ses actions pour la promotion du marché algérien et la coopération économique et ce, dans le but de favoriser l’intégration des entreprises algériennes auprès de partenaires étrangers porteurs d’opportunités. n