Le secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels offre plus de 280.000 nouvelles places pédagogiques, dans les différents modes de formation, au titre de la prochaine rentrée professionnelle prévue le 27 février, a-t-on appris de la tutelle. Le département de la Formation et de l’Enseignement professionnels offre au titre de la prochaine rentrée professionnelle 2021/2022 prévue le 27 février au niveau national, 283.991 nouvelles places pédagogiques, dans les différents modes de formation, dont 398 places dédiées aux handicapés moteurs réparties selon les modes et dispositifs de formation et les niveaux de qualification. Sur l’ensemble de ces places, le secteur assure 11.060 nouvelles places dans la formation en présentiel, 97.013 autres dans la formation par apprentissage et 29.699 places à distance. Le secteur a également prévu 16.725 nouvelles places pour la formation en cours du soir, 5.403 places au profit des populations en milieu rural, 21.442 places pour la formation des femmes au foyer, 8.046 places pédagogiques dans les établissements privés agréés ainsi que 9.285 places pour la formation en mode passerelle et 330 autres dans le cadre du dispositif d’alphabétisation. En prévision de cette rentrée, les spécialités du secteur couvrent 23 branches professionnelles figurant dans la nomenclature des branches professionnelles et des spécialités de formation professionnelle où des spécialités sont proposées pour la première fois dans plusieurs wilayas. Il s’agit des spécialités de «maintenance des systèmes d’énergie et des liquides, l’industrie pétrolière et la numérisation dans les domaines d’exploitation des stations d’assainissement des eaux er recyclage des déchets, extraction des huiles médicinales et les herbes aromatiques». Le secteur met l’accent sur l’orientation des spécialités et offres de formation ouvertes vers les secteurs prioritaires pour la relance de l’économie nationale en vue de faciliter l’insertion professionnelle des diplômés du secteur en fonction des besoins des entreprises en main d’œuvre qualifiée, des spécificités de chaque région et des développements technologiques modernes. Dans cette optique, le secteur a axé les offres de formation sur des filières liées essentiellement, à l’hôtellerie, à la restauration, au tourisme et à l’artisanat, à l’environnement, à la numérisation et aux énergies renouvelables, ainsi qu’aux spécialités relevant de l’industrie agroalimentaire, de l’agriculture et des travaux publics.
Une instruction ministérielle a été adressée aux directions de wilaya de la formation professionnelle portant une série d’orientations à suivre en vue de préparer les offres de formation pour cette session, telles que l’adaptation des offres de formation aux besoins du marché du travail et le développement des schémas et dispositifs de formation ainsi que la prise en charge de toutes les franges sociales, tout en respectant le protocole sanitaire. Dans le cadre de la prévention de la pandémie et pour préserver la santé des stagiaires et du personnel de la formation professionnelle, le ministère a pris un certain nombre de mesures préventives en assurant la disponibilité de tous les moyens nécessaires pour cette démarche. Pour rappel, il a été décidé de prolonger la période d’inscription jusqu’au jeudi prochain pour les modes de formation par apprentissage et à distance, et pour d’autres dispositifs de formation, notamment la formation passerelle, les cours du soir, les établissements privés et la catégorie des personnes aux besoins spécifiques, à l’exception de la formation en présentiel.