L’ancien directeur général de l’ES Sétif (Ligue 1 algérienne de football), Fahd Halfaia, placé sous mandat de dépôt le 7 juin dernier dans l’affaire de trucage de matchs présumé fuité par un enregistrement sonore, a bénéficié d’une liberté provisoire, a appris l’APS mardi auprès d’une source judiciaire. Le juge d’instruction au niveau du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a accepté mardi « sans demande » d’accorder la liberté provisoire en faveur de Fahd Halfaia pour des raisons de santé, précise la même source. Halfaia a été placé sous mandat de dépôt au même titre que le manager de joueurs Nassim Saâdaoui, poursuivi pour corruption en vue d’influencer le résultat d’un match, diffamation, atteinte à la vie privée d’autrui et enregistrement d’appels téléphoniques sans consentement. Les deux accusés encourent une peine allant de 2 à 10 ans d’emprisonnement. La comparution des différentes parties liées à cette affaire fait suite à la plainte contre X déposée par le ministère de la Jeunesse et des Sports.