Le président de la JS Kabylie (Ligue.1 de football), Cherif Mellal, a été condamné lundi à six mois de prison ferme par le tribunal de Médéa dans une affaire de diffamation qui l’opposait au président du Club Olympique de Médéa (OM), Mahfoudh Boukalkal, rapporte l’APS. Mellal, qui était absent lors de cette audience, a été également condamné à verser une amande de 50 000 DA au plaignant(le président de l’OM), au titre des dommages et intérêts, a indiqué la même source. Auditionné une première fois juste après des déclarations à la presse, en mars dernier, dans lesquelles il avait porté des accusations jugées graves de « corruption, de pots de vins et de matchs truqués » à l’encontre du Président de l’OM, Cherif Mellal a affirmé avoir agi « sous l’effet de la pression et de la colère« , selon un compte rendu d’audition de cette première comparution, ajoute la même source. Le président de la JS Kabylie avait refusé d’assister à trois reprises au procès, précise l’APS.