Le Japon a officiellement lancé les débuts de la première ligue professionnelle féminine de football (League (Women Empowerment/WE), par une cérémonie d’inauguration à Kobe, dans l’ouest du Japon, organisée dimanche, ouvrant ainsi une nouvelle page de son histoire sportive, un mois presque, jour pour jour, après la fin des Jeux olympiques-2020.
Cinq matchs ont été disputés pour cette journée inaugurale d’un championnat à 11 équipes où chacune des formations engagées pour cette première saison disputera 20 rencontres d’ici le mois de mai 2022, dans un format de matchs à domicile et à l’extérieur.
Selon les statuts de la ligue, chaque équipe doit compter au moins 15 joueuses sous contrat professionnel. Il est également demandé à chaque club engagé d’inclure au moins une femme dans son équipe d’entraîneurs et dans son conseil d’administration.
Enfin, le règlement du championnat exige la création d’une garderie dans chacun des stades, afin de soutenir les joueuses mères de famille, mais aussi d’encourager les familles avec de jeunes enfants à assister aux matchs. n