Les férus du football en général et de la Coupe d’Algérie en particulier suivront avec intérêt, entre autres, les deux chocs au programme des 32es de finales opposant le CS Constantine au NA Hussein Dey et l’AS Aïn M’lila au CA Bordj Bou Arréridj, ce vendredi.

Le match opposant le CS Constantine au NA Hussein-Dey représente la seule grande affiche entre équipes de la Ligue 1 professionnelle. Il est vrai que les Constantinois cherchent surtout à remporter le championnat au moment où leur équipe, le CSC, est championne d’hiver, mais pour le manager général de l’équipe, Arama, il faut aussi jouer ses chances à fond en Coupe d’Algérie et aller le plus loin possible. Bien que le match soit programmé à Constantine, le coach du CSC, Abdelkader Amrani, a programmé un stage bloqué à Alger au cours duquel son équipe a disputé deux matchs amicaux perdus face au CR Bélouizdad (2-1) et à l’AS Aïn M’lila (1-0). Amrani compte donc bien sur une réaction positive à domicile de ses joueurs demain face à la coriace équipe du NA Hussein-Dey drivée par l’ex-international Bilal Dziri. Le « duel » entre les deux techniciens constitue un « match dans le match ». Mais la pression serait surtout sur les épaules des joueurs du coach Amrani qui ne doivent pas rater l’occasion de jouer à domicile pour se qualifier au prochain tour. En tous les cas, c’est un choc digne d’être suivi dans la mesure où il oppose deux formations habituées à jouer les premiers rôles en Coupe d’Algérie. L’autre choc qui suscite l’intérêt n’est autre que ce duel entre deux formations pensionnaires de Ligue 2 professionnelle, à savoir l’AS Ain M’lila et le CA Bordj Bou Arréridj. Les deux équipes sont focalisées sur l’accession et le retour en Ligue 1, comme objectif primordial pour cette saison, mais cela n’empêche pas aussi de tenter le Trophée de la Coupe d’Algérie. Le stade de Khroub affichera certainement complet pour ce choc entre clubs de l’Est du pays. Le temps glacial inciterait d’ailleurs bien les deux galeries à chauffer les gradins…
L’ES Firme défiera l’USM Alger
Par ailleurs, on notera le « défi » du Petit Poucet de cette Coupe d’Algérie, à savoir l’ES Firme, représentant de Chlef, surtout après l’élimination de l’ASO qui tentera la grande surprise face à la redoutable équipe de l’USM Alger. « Nous avons déjà joué face à l’USMA en 1997 (défaite 6-0). C’est un match difficile face à une équipe qui traverse actuellement une belle période, mais nous allons faire de notre mieux pour représenter sans complexe la ligue régionale de Blida », a déclaré, Ali Hadji, président de l’ES Firme, le Petit Poucet de cette édition. L’équipe joue d’ailleurs les premiers rôles dans son palier où elle occupe la première place avec 5 matchs gagnés à l’issue de la 5e journée de son championnat. A Tizi Ouzou, l’équipe d’Aït Djoudi doit prendre très au sérieux la formation de l’ES Ben Aknoun. Encore faut-il rappeler que l’ESBA a éliminé au tour précédent l’autre représentant de la Kabylie, à savoir la JSM Béjaia. Les gars de la JSK sont donc bien avertis… D’autres rencontres sont au programme de ce tour qui débutera aujourd’hui avec deux matchs MC Oran – MCB Oued Sly et JS Kabylie – ES Ben Aknoun avant de prendre fin mardi prochain par la rencontre opposant le MB Hassassna au MB Berrahal à Saïda. Entre temps, le le CR Belouizdad, tenant de la coupe d’Algérie qui traverse une période difficile, aura l`occasion de se réconcilier avec son public lors de son match face à Amel Ghris (Ligue de Saïda), un match totalement à la portée des Belouizdadis et qui est programmé pour samedi prochain.