Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de la pandémie de Covid-19, a appelé lundi à la délocalisation du match de Ligue des champions CR Belouizdad-Mamelodi Sundowns (Gr. B), prévu le 23 février à Alger, en raison des risques de contamination au variant sud-africain. « Le déroulement de cette rencontre en Algérie représente un risque réel. La situation en Afrique du Sud est hors de contrôle en raison du variant du Covid-19. Le match doit être délocalisé pour éviter toute propagation du virus », a indiqué à l’APS le Dr Mohamed Bekkat Berkani. Ce variant du Covid-19 a été découvert pour la première fois en octobre dernier en Afrique du Sud. Le virus, très contagieux, s’est répandu à travers le pays depuis plusieurs semaines, entraînant de nombreux décès dans les quartiers pauvres où les habitants n’ont pas la possibilité de respecter les gestes barrières. « Ce que nous craignons dans ce genre de situation, ce sont les faux tests négatifs que peut présenter la délégation sud-africaine à son entrée au pays. Il n’y a pas de risque zéro. Le variant sud-africain peut être même résistant au vaccin. Donc, l’idéal est la délocalisation de cette rencontre », a-t-il ajouté. Lors de la première journée, disputée samedi, le CRB est allé tenir en échec à Lubumbashi les Congolais du TP Mazembe (0-0), alors que Mamelodi Sundowns s’est imposé à domicile face aux Soudanais d’Al-Hilal (2-0). Pour rappel, le match entre le WA Casablanca et les Kaizer Chiefs, qui devait se dérouler samedi dernier dans le cadre de la 1re journée (Gr. C) de la Ligue des champions, a été délocalisé au stade Al Salam du Caire (Egypte), le 19 février, en raison du refus des autorités marocaines d’accorder l’entrée au pays au club sud-africain.