Le Front des forces socialistes (FFS) célébrera aujourd’hui la 57e année de sa création, survenue le 29 septembre 1963. Les festivités se dérouleront à Tizi Ouzou, où le défunt Aït Ahmed avait proclamé la naissance du parti, une année après l’indépendance du pays.
Sont ainsi prévus, trois étapes de cette halte qui se tient sous le signe de «fidélité à l’héritage historique du parti et à ses valeurs». Il s’agit, selon l’annonce du parti, d’un rassemblement au siège de la fédération de Tizi Ouzou, d’un recueillement au cimetière de M’douha et d’un autre sur la tombe du fondateur du parti, décédé le 23 décembre 2015.
Le conseil national du FFS a appelé, à l’issue de sa réunion extraordinaire tenue la semaine passée, «tous les militants du parti à faire de la célébration du 57e anniversaire de la proclamation du FFS une date de communion, de retrouvailles et de réconciliation entre l’ensemble des militants du FFS». Auparavant, c’est le secrétariat du parti qui avait déclaré que la célébration du 57e anniversaire de la proclamation du parti présente «une occasion de communion et une étape incontournable dans le processus de la réunification des rangs et du rassemblement de la famille FFS».