Synthèse de Feriel Nourine
L’opération assainissement des zones industrielles et des zones d’activité a permis de récupérer 2 308 hectares de foncier inexploité. C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, qui présentait un bilan exhaustif de son secteur pour l’année 2021-2022 devant la Commission des affaires économiques, de l’industrie, du commerce et de la planification à l’Assemblée populaire nationale (APN).
L’opération «se poursuit toujours», a ajouté M. Zeghdar, alors que, d’un autre côté, l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (Aniref) a été chargée d’aménager six nouvelles zones, a-t-il rappelé, précisant que l’accent a été mis sur «le raccordement des ZI aux divers réseaux». Parmi celles-ci, les zones situées à Béjaïa (El Kseur), à Boumerdès (Larbatache) et à Tlemcen (Ouled Bendamou), dont les travaux ont été achevés et leur réception prévue avant la fin de l’année en cours, a encore indiqué le premier responsable du secteur
Ce dernier est également revenu sur l’aide et le soutien apportés aux PME. 1,3 million d’entreprises en Algérie, a-t-il chiffré, ajoutant que les centres d’aide, de consulting et les pépinières d’entreprises avaient accompagné 273 porteurs de projets et assuré l’incubation de 265 PME. Pour sa part, le Fonds de garantie des crédits aux PME (Fgar) a octroyé des gages financiers à hauteur de 14 milliards DA pour 309 projets en 2022, a-t-il poursuivi.
Face aux députés, M. Zeghdar a aussi mis en avant les résultats enregistrés par le secteur public marchand en 2022. Lesquels sont «positifs» par rapport à 2021, a-t-il mentionné, avant de citer «une hausse de la valeur de production de 31,5%, une hausse du chiffre d’affaires de 32%, une hausse de la valeur ajoutée de l’ordre de 12,5%, ainsi qu’une augmentation du nombre de travailleurs de 0,4%».
En matière de réforme du secteur public marchand et de la gouvernance des EPE, M. Zaghdar a fait état du lancement d’un audit global concernant la gouvernance et le niveau de performance dans tous les groupes industriels et les holdings en vue de faire un diagnostic minutieux de chaque entreprise, faisant savoir qu’une évaluation a été réalisée au niveau de 9 groupes sur 10, placés sous le portefeuille du ministère de l’Industrie.
Le climat d’affaires s’est également amélioré, à la faveur de la promulgation du nouveau code d’investissement, s’est encore réjoui l’intervenant, faisant état de négociations sur des accords internationaux multipartites concernant le protocole d’investissement de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) et la convention arabe sur l’investissement, afin de drainer davantage d’investissements arabes vers l’Algérie.
En matière de développement des filières industrielles prometteuses, M. Zaghdar a rappelé la promulgation du texte de loi régissant l’activité de construction automobile, tout en autorisant la reprise de l’activité de l’importation des véhicules.
Dans le segment des industries électriques, il a relevé l’organisation de 158 entreprises locales en Cluster, outre l’application d’une nouvelle stratégie basée sur la production de kits de manière à réduire la facture des importations à hauteur de 1 milliard Usd à court terme. n