L’augmentation des réserves des pays membres du Fonds monétaire international, d’un montant de 650 milliards de dollars, qui doit permettre d’accroître les liquidités des économies les plus fragilisées par la pandémie, est effective depuis hier lundi, a annoncé la directrice générale de l’institution. Cette nouvelle allocation de droits de tirages spéciaux (DTS ou SDR en anglais) d’un montant inédit est «un coup de pouce important pour le monde et, si elle est utilisée à bon escient, une occasion unique de lutter contre cette crise sans précédent», a déclaré Kristalina Georgieva, dans un communiqué. «L’allocation de DTS fournira des liquidités supplémentaires au système économique mondial complétant les réserves de change des pays et réduisant leur dépendance à l’égard d’une dette intérieure ou extérieure plus chère», a-t-elle ajouté. Elle rappelle que les pays peuvent l’utiliser pour soutenir leurs économies et intensifier leur lutte contre la crise. Les DTS sont distribués aux pays au prorata de leurs quotes-parts au FMI. Ainsi, quelque 275 milliards de dollars américains iront aux pays émergents et en développement, dont environ 21 milliards aux pays à faible revenu, soit l’équivalent de 6% du PIB dans certains cas. Mme Georgieva répète que les DTS sont «une ressource précieuse» et recommande aux pays de l’utiliser avec responsabilité.
Outre l’allocation de DTS, le FMI a multiplié les aides pour surmonter la crise provoquée par la pandémie de Covid-19. Elle a ainsi notamment octroyé 117 milliards de dollars de nouveaux financements pour 85 pays et participé à l’allègement du service de la dette de 29 pays à faible revenu.