Le Front de libération nationale (FLN) n’est pas resté en marge des émeutes qui ont secoué la wilaya de Béjaïa la semaine dernière. Le bureau politique (BP) de cette formation, qui s’est réuni jeudi sous la houlette de son secrétaire général Djamel Ould Abbès, a appelé les citoyens de cette wilaya à s’entourer «d’une vigilance extrême pour éviter de tomber entre les mains d’aventuriers». Intervenant à l’issue de sa rencontre avec l’Exécutif de son parti, dans un communiqué rendu public, Ould Abbès a estimé qu’il est «impératif de se soustraire à toute manipulation et aux aventuriers» dans le but «d’éviter tout dérapage». «Nous appelons et nous interpellons la conscience des citoyens à s’entourer d’un maximum de vigilance pour avoir de la clairvoyance et à ne pas donner l’occasion à certains aventuriers qui veulent semer la fitna», s’est-il répété. La formation d’Ould Abbès sollicite les formations politiques et les associations implantées dans cette wilaya pour éviter l’intoxication de sa population.

«Nous appelons tout autant tous les partis politiques, les organisations de la société civile et tous ceux qui ont pignon sur rue à unir leurs efforts, à être solidaires dans cette situation et à travailler ensemble pour protéger les acquis ainsi que la paix sociale», est-il indiqué. Même si la formation d’Ould Abbès a réagi avec quelques jours de jours de retard par rapport aux autres partis qui ont de suite exprimé leurs positions par rapport aux émeutes de Béjaïa, il n’en demeure pas moins que jeudi, il a indiqué que «le FLN suit de près le mouvement de protestation et la fermeture des commerces intentionnellement». Dans les faits, la formation majoritaire soutient que «la manifestation pacifique est un droit garanti par la Constitution». Avant de préciser que «la violence et l’atteinte aux biens d’autrui est un acte qui nuit à l’intérêt général et met en péril les acquis et les infrastructures dont ont essentiellement besoin les simples citoyens». Evoquant le programme du président de la République, président du parti, en matière de réalisation des infrastructures et mesures en direction des populations défavorisées, le FLN fait état «des instructions fermes données par le président Bouteflika pour prendre en charge les plus faibles et protéger le pouvoir d’achat». Le parti appelle en outre à avoir une lecture mesurée et insiste à traîter ces incidents «avec sagesse et vigilance» pour ne pas tomber dans les surinterprétations. De même qu’il «salue tous les corps de sécurité qui ont montré une extrême sagesse dans le traitement de ce mouvement de contestation». Par ailleurs, le parti d’Ould Abbès évoquera le travail de ses parlementaires au niveau des deux chambres s’agissant du débat et de l’adoption des lois. C’est ainsi qu’il rend hommage tant à ses députés qu’à ses sénateurs «dans leur attitude positive s’agissant de l’adoption des lois et notamment la loi des finances 2017 qui maintient les équilibres macroéconomiques».