Présent au débat sur la fiscalité dans les collectivités locales, le directeur de la politique fiscale au ministère des Finances, Mohamed Abbès Mahirzi, a indiqué que « le rendement de la fiscalité au niveau des collectivités locales a progressé à l’échelle nationale pour atteindre les 11% entre 2007 et 2017».

Pour ce responsable, «c’est un indicateur très positif» qu’il s’agit d’améliorer, «le recouvrement des ressources financières permettant répondre aux besoins des communes en la matière». M. Mahirzi a insisté sur «la nécessité de former des cadres de collectivités locales dans le domaine des techniques budgétaires, de la fiscalité et des finances pour initier des réformes, améliorer le volume de ressources financières des collectivités et atténuer la tension sur le budget de l’Etat». Il a également insisté sur la nécessité d’accroître le rendement de certaines taxes au niveau local, comme celles relatives au foncier.