Le ministère des Finances a lancé, mardi, un large mouvement au sein des corps des directeurs des impôts et des directeurs des domaines de wilayas, visant la redynamisation des activités des directions concernées, a indiqué un communiqué du ministère. Ce mouvement est opéré « en application des orientations de Monsieur le président de la République visant la prise en charge effective des préoccupations du citoyen et des opérateurs économiques« , a expliqué la même source. A travers ce mouvement, souligne le ministère, « il est visé la redynamisation des activités des directions concernées et de leurs services extérieurs en insufflant une nouvelle dynamique leur permettant de s’acquitter au mieux des missions et des prérogatives qui leurs sont dévolues à même de soutenir l’activité économique ». Ainsi, et pour ce qui est de l’administration fiscale, ce mouvement concerne quarante sept (47) directions des impôts de wilayas, dont vingt et une (21) mutations et vingt cinq (25) promotions de cadres au rang de directeur de wilaya. Ce mouvement concerne également, dans le cadre de la restructuration de l’administration du domaine national, la mutation de trente huit (38) directeurs de wilayas et la promotion de neuf (09) nouveaux cadres dans la même fonction. A l’occasion du lancement de l’opération d’installation des nouveaux directeurs, le ministre des Finances a exhorté, dans son discours d’orientation, « les cadres concernés à la nécessité de prendre en charge les programmes inscrits dans le plan d’action du Gouvernement, qui découle du programme présidentiel, notamment le volet qui concerne la numérisation, la simplification des procédures administratives ainsi que le rapprochement de l’administration du citoyen ». Cité par le communiqué, le ministre « a rappelé avec insistance l’ensemble des cadres à faire preuve d’intégrité et d’abnégation au service l’Etat et de ses institutions et à préserver les intérêts du citoyen et de l’opérateur économique, et a appelé à l’éradication de toutes pratiques nuisibles et le respect du principe d’égalité et d’équité dans le traitement des dossiers des citoyens ». Le ministère a, par ailleurs, annoncé un mouvement similaire au sein des autres services extérieurs du Ministère, auquel s’ajoutera la désignation de responsables au niveau des dix nouvelles wilayas récemment créées.