Le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a condamné lundi Saïd Bouteflika, frère et ancien conseiller de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika, à huit (8) ans de prison ferme dans l’affaire du financement occulte de la campagne électorale de la Présidentielle annulée d’avril 2019.

Le Tribunal a aussi condamné l’homme d’affaires Ali Haddad, dans la même affaire, à quatre (4) ans de prison ferme pour blanchiment d’argent, trafic d’influence et non déclaration de biens.

Ali Haddad a été acquitté du chef d’accusation de financement occulte de la Présidentielle annulée d’avril 2019, pour le compte du candidat Abdelaziz Bouteflika.

Saïd Bouteflika a également été condamné à verser au Trésor public 3 millions de DA.