C’est le grand jour pour Saïd Benrahma et Brentford qui sont devant une belle occasion d’accéder en Premier League. Pour cela, ils devront se débarrasser de Fulham qu’ils affronteront ce soir (19h45) à Wembley. Au bout, il y aura un ticket vers l’élite et une prime de montée avoisinant les 170 millions de Livres Sterling réparties sur les trois prochaines saisons. Sacré Jackpot !

Après avoir manqué de peu l’ascenseur menant directement vers l’étage suprême du football anglais, Benrahma et les « Bees » ont une opportunité ultime pour se racheter. En réussissant à passer l’écueil de Swansea City en s’imposant 3 buts à 1 compensant la défaite 1 but à 0 à l’aller, les Londoniens ont pu s’offrir une finale contre Fulham qu’ils croiseront ce soir (19h45) dans le mythique Wembley.
Un duel qui mettra aux prises deux teams de Londres. Un derby qui vaudra cher. Il récompensera 46 rencontres (+3 des play-offs) de lutte acharnée pour essayer de rejoindre le pinacle footballistique au Royaume. Dans cette optique, les « Abeilles » pourront compter sur la triplette Benrahma – Watkins – Mbeumo qui a cumulé 59 buts cette saison soit 75% des 80 réalisations de Brentford. On parle là de la meilleure attaque de Championship.

L’attaque à outrance ?
Dans ce domaine, l’Algérien et ses camarades font mieux que Leeds United et West Bromwich Albion, promus directement, qui ont trouvé la faille à 77 reprises. Toujours côté statistiques et avantage, il faut savoir que le Dz et ses compères ont battu les « Cottagers » par deux fois au cours de la saison régulière. Le 14 décembre dernier, ils ont gagné à domicile (1/0) avant d’aller l’emporter (0/2) à Craven Cottage le 20 juin écoulé.
Cependant, sur une confrontation directe avec un enjeu conséquent, tout pourrait se passer. Surtout qu’en face, les « Whites » ont des atouts à faire valoir. On notera que Neeskens Kebano a inscrit 5 buts sur les 4 dernières sorties. Il faudra garder un œil sur le Congolais qui semble très en confiance. Aussi, il y a la malédiction de laquelle souffre Brentford à Wembley où le team de la capitale anglaise n’a gagné aucun de ses 8 matchs décisifs pour la promotion.

« On va jouer notre football »
Par ailleurs, il faut remonter à la saison 1946-1947 pour trouver les traces de la dernière apparition de la formation du borough londonien en Division 1. Depuis, les sociétaires du Griffin Park, antre dans lequel ils ont joué pour la dernière fois mercredi dernier car ils vont déménager au Community stadium à compter de la séquence prochaine, n’ont plus jamais rejoué dans la classe suprême de la balle ronde en Angleterre.
Emmenés par l’excellent entraîneur Frank Thomas, le Fennec & cie peuvent donc briser ce signe indien et s’assurer une place parmi les 20 pensionnaires de la Premier League pour l’opus 2020-2021. Pour ce rendez-vous capital, Benrahma sait déjà dans quelle posture il se présentera : « On va jouer notre football. On produira les mêmes choses ou peut-être mieux encore, qui sait ? Il faut bien se préparer, bien sûr, mais il faut aussi et surtout y aller en restant nous-mêmes », a-t-il prévu dans un entretien accordé au magazine France Football. Tout reste à écrire… avec les pieds.n