L’équipe nationale U20 a rendez-vous avec l’histoire cet après-midi lorsqu’elle affronte l’Arabie saoudite en finale de la Coupe arabe des nations UAFA de la catégorie. L’explication est prévue à partir de 16h00
au stade des Forces aériennes au Caire (Egypte).

Par Mohamed Touileb
Alors que cette rencontre était initialement programmée au stade International du Caire à compter de 18h, l’horaire et la domiciliation ont été modifiés sans que l’Union arabe du football (UAFA) ne donne d’argument(s) valable(s).
Au-delà de l’aspect organisation, qui aura été parfaitement réussie jusque-là, sur le plan footballistiques, les protégés de Mohamed Lacet ont de sacrés arguments pour aller chercher le titre qui serait le premier du genre pour la catégorie en 4 éditions qui ont connu des vainqueurs différents : le Maroc (2011), la Tunisie (2012) et le Sénégal (2020 en tant qu’invité).

Petit Omar voit grand !
Pour la première fois, les Algériens seront une partie de la finale contre une sélection qui a terminé deux fois finaliste en 2011 et 2012. Pour cette séquence, les Saoudiens ont sorti les Sénégalais, champions en titre, en demie après la séance des tirs au but (1-1/2 t.a.b 3). Ce qui démontre la qualité des « Faucons ».
Néanmoins, nos jeunots ont montré de belles choses dans la deuxième partie du tournoi. Notamment face à la Tunisie qu’ils ont dominée de fort belle manière en demie (succès 2 buts à 0). Mohamed Rafik Omar a marqué ce rendez-vous de son empreinte en inscrivant un superbe doublé. Le produit de l’Académie de la FAF de Khemis Miliana, présent en conférence de presse d’avant-match hier, a indiqué que « c’est une finale entre deux grosses équipes. Toute notre force est concentrée sur ce match qu’on espère gagner et remporter ainsi le trophée.»

Désavantagés mais pas battus
Il avait l’air plus conquérant que son sélectionneur qui a estimé que « c’est une rencontre entre frères qui sera très disputée. Il n’y a pas d’enjeu dans cette finale. Il n’y aura ni un vainqueur ni un vaincu, tout le monde sortira gagnant de ce tournoi car chacun de nous aura disputé le maximum de match. » Lacet rappellera que « l’Arabie Saoudite est une coriace équipe qui a éliminé l’Egypte, un des favoris de l’épreuve C’est une formation très technique qui a beaucoup de caractère, je suis d’ailleurs sous le charme de la force mentale qu’elle a présenté dans ce tournoi.» Pour cet après-midi, c’est le physique qui sera certainement mis à rude épreuve avec un duel qui débutera à 16h dans un stade 30 juin situé dans une parcelle du Caire où le soleil tape très fort. On parle d’un mercure qui sera à 38 degrés et un antre dans lequel les jeunes Fennecs n’ont jamais joué depuis l’entame de l’épreuve.
Ce n’est pas le cas pour les camarades d’Abudullah Hadi Radef, auteur de 4 buts dans cette compétition, & cie qui ont eu 3 sorties sur ces mêmes lieux. C’était lors de la phase de poules. L’avantage des repères et de l’horaire penche clairement en défaveur des nôtres. Mais leur talent peut faire la différence. A condition de se montrer efficaces devant et concrétiser les opportunités qu’ils peuvent s’offrir.